Livres
432 868
Membres
354 881

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amy Harmon

4 200 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par AudacieuseErudite 2015-07-18T19:29:15+02:00

Biographie

Amy Harmon fait partie de ces rares auteurs auto-édités figurant au palmarès des meilleures ventes du New York Times. Dès sa plus tendre enfance, Amy a su qu'elle voulait devenir auteur, partageant ainsi son temps entre l'écriture de chansons et celle de ses histoires.

Chanteuse, elle a également sorti un album de blues gospel en 2007 intitulé "What I Know". Elle est l'auteur de cinq romans pour jeunes adultes. Véritable phénomène d'auto-édition aux États-Unis, "Nos faces cachées" a bouleversé la blogosphère et les lecturs de tous âges.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.44/10
Nombre d'évaluations : 1 239

2 Citations 1 084 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Amy Harmon

Sortie Poche France/Français : 2018-02-04

Sortie Poche USA/English : 2018-02-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Ecchymause 2018-08-30T16:45:49+02:00

Ce matin en lisant un post sur Instagram qui demandait ''Quel a été votre coup de cœur de l'été ?'', je me suis sentie un peu mal en me disant que en ce merveilleux summer 2018, je n'en avais eu aucun. Puis j'ai piqué ''Nos faces cachés'' dans mon immense PAL, en me disant que j'avais envie de le lire depuis longtemps, sans m'attendre à grand chose et puis le charme a opéré. Le voilà mon coup de cœur.

En découvrant ce livre pour la première fois, je m'étais ficelée tout un plan sur l'histoire mais si je me suis bien rendue compte de quelque chose avec ce livre, c'est qu'il ne faut jamais juger quelque chose sur son apparence, il faut voir les choses plus profondément, et ''Nos faces cachées'' est l'un des livre les plus profondément beau que j'ai jamais lu. On s'attends à une amourette d'adolescent, à quelque chose de banal et au final on ressort de cette lecture avec le cœur écorché, le visage martelé de larmes et un pieu enfoncé dans la poitrine. Parce que bien que très beau, l'histoire de ce livre est aussi très poignante, et je crois que le choix de l'auteur en dosant le tout avec un humour bien placé a été juste, parce que c'est dur d'affronter la réalité dans laquelle nous plonge ce bouquin, sans avoir quelque chose à se raccrocher, de la même façon que Fern se raccroche à Ambrose.

Mais ce que j'ai également apprécié dans ce livre, c'est sa sincèrete et sa simplicité. Le fait qu'il existe un vrai lien entre les personnages, que leur vie soit si réelles le temps de quelques pages, constater que l'amour est un sentiment qui prédomine envers et contre tout, et je trouve ce livre est un peu porteur de bon espoir.

Donc à tous ceux qui se demandent si ''Nos faces cachées'' en vaut la peine, je dirais que poser la question est un affront. Parce que des livres qui retournent l'estomac et le cœur de la façon dont il le fait, il n'y a en a malheureusement pas des centaines.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathapril 2018-09-02T00:56:17+02:00

Je ne m'attendais pas du tout à tout cela et j'ai été chamboulé par ces personnages tellement authentiques. Le fait de pouvoir communiquer sans barrière sans le superficiel est une notion qui m'a bien plu. Le fait qu'ils arrivent à avancer ensemble en se soutenant est un message très beau et j'ai vraiment apprécié cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lulla-By 2018-09-05T14:00:55+02:00

Ce roman, j’aurais voulu l’aimer, l’adorer même. Peut être un peu trop. Avec l’accueil chaleureux qu’il a reçu à sa sortie et tous les avis positifs dessus, j’étais certaine que je ferais partie de la majorité qui en était tombée sous le charme.

Mais pour moi, l’histoire de Fern et d’Ambrose manquait cruellement de crédibilité. J’avais l’impression que l’idée véhiculée par le roman était que puisqu’Ambrose est revenu amoché, il allait donc forcément finir avec Fern parce qu’il n’y a qu’elle. Mais pourquoi ? Bref, j’ai trouvé ça indélicat, inconvenant et même offensant.

L’histoire est truffée de clichés qui m’ont fait lever les yeux au ciel : l’héroïne, gentille et pas jolie manquant de confiance en elle qui a le nez dans ses romances, le beau mec qui fait tomber toutes les filles mais qui cite du Shakespeare, la plus belle fille du lycée qui se retrouve enceinte à 18 ans et se marie à un beau gosse qui s’avère être violent, le meilleur ami condamné… en fait tous les personnages sont bourrés de clichés mais je ne vais pas m’attarder sur chacun parce que je ne pourrais plus m’arrêter.

En plus des stéréotypes, l’auteure tombe dans le pathos, comme si elle voulait à tout prix nous tirer les larmes des yeux. Mais je ne me suis pas laissé faire !

AVIS COMPLET --> http://livrismechronique.wordpress.com/2018/09/03/nos-faces-cachees-ou-quand-la-romance-manque-cruellement-de-credibilite/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loulourourou 2018-09-05T16:18:04+02:00

Cette histoire était très touchante. Cela change des histoires cucu où les personnages sont superficiel. Ici, il est question de traumatisme et les personnages sont marqués par la vie autant physiquement que psychologiquement. Ce roman mérite d'être lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cricribib 2018-09-07T15:48:26+02:00

Ce roman vous prend aux tripes! On ressent exactement ce que les personnages ressentent. on passe par tous les états... c'est bouleversant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kenzabooks 2018-09-10T01:01:00+02:00

Je fais partis de la minorité : je n'ai pas aimé du tout ce livre. Je n'ai tellement pas aimé que j'étais ultraaa pressée de le terminer. Je ne comprends vraiment pas tout cet engouement autour de ce roman.

Je l'ai terminé il y a maintenant trois mois et je me pose toujours la même question : comment ai-je pu adorer "L'infini + un" jusqu'à en pleurer lorsque j'ai terminé le livre (classé Diamant) alors que j'ai vraiment pas adoré du tout "Nos faces cachées" sachant que c'est la même auteur ? Ces livres sont diamétralement opposés pour moi, que se soit dans le type d'écriture, la conception des personnages, mais surtout l'histoire (la cohérence du récit par exemple)...

M'enfin, tout est possible dans le monde du livre !

Il y a quand même et heureusement deux choses qui m'ont "touché":

-le sujet du roman

-le cousin de Fern (pour vous dire, j'ai même oublié son nom) qui me faisait souvent rire et apportait une touche de fraîcheur au livre. Spoiler(cliquez pour révéler)Bah comme par hasard, mon personnage préféré meurt !

PS : je suis tout à fait d'accord avec le commentaire plus bas de Lulla-By, qui explique tout aussi bien mon ressenti.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Galop32 2018-09-12T11:39:03+02:00

Je n'ai pas accroché. J'ai trouvé le début trop long et la fin trop rapide, par contre j'ai bien aimé le personnage de Millie et surtout sa force exceptionnelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gardienne 2018-09-18T14:17:17+02:00

Un livre dans lequel j'ai plongée tête la première et c'est dans regret.

J'ai été entraînée dans un tourbillon d'émotions et je dois dire que certains passages m'on laissée le cœur à vif!

Une belle histoire à lire sans hésitation!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Soffia 2018-09-26T13:11:33+02:00

Je ne suis pas sortie indemne de "La loi du coeur" et me voilà replongée dans le monde d'Amy Harmon: la vraie vie loin des romances qui nous tissent des mensonges et de belles fins.

Ce tome 2 est aussi émouvant que le premier mais il a quelque chose de plus sombre. Comme nous a habitués Harmon : chaque livre est un hommage à une souffrance, à une maladie, à une existence particulière, à une douleur sans nom. Nous lisons. Nous fermons le livre. Nous oublions au bout d'un moment. C'est humain. Seulement voilà, ces personnes existent autour de nous. Nous les croisons tous les jours mais nous ne connaissons rien de leur déchirement.

Le génie de cet auteur (je n'arrive pas à le féminiser, désolée) est de nous appâter avec un sous-entendu de romance et sort son grand jeu subtilement.

Si vous avez déjà lu La loi du coeur, vous allez être heureux de retrouver ses personnages dans ce tome 2, Moise est très présent. [C'est comme quand on part dans un lieu inconnu et nous retrouvons des connaissances. Cela rassure.]

L'histoire est différente bien sûr et présentée autrement:

Tag,le meilleur ami de Moise (ndlr La loi du coeur) ce bagarreur sans pitié va connaître dans ce tome ce qu'est l'amour. Tag est amoureux oui et l'amour le changera. Tag est tellement différent des personnages typiques des romans YoungAdult qu'il aimera profondément une personne particulière. Millie est douceur, tendresse. Elle sait s'y prendre avec lui.

Si vous êtes des "Harmoniens" vous allez comprendre que c'est trop beau pour être vrai. Eh bien OUI. Ce bonheur ne va pas durer. Tag va partir. disparaître sans explication. Il va par contre laisser des enregistrements à Millie. Nous allons vivre ce moment intime avec elle. Cette étroite relation avec le personnage féminin de ce tome m'a affectée. Elle souffre déjà de son mal que vous découvrirez en lisant le roman ou si vous êtes attentifs vous le devinerez grâce à ces petits symboles qui figurent au début des chapitres.

Le "récit_audio" de Tag est émouvant. On a ce petit pincement au coeur parce qu'on appréhende la suite. On a mal pour Millie , restée dans l'ignorance. On aime Moise qui réconforte. Nous découvrons les non-dits de Tag. Nous sourions parfois. Nous souffrons continuellement.

Nous ne lisons pas les livres d'Amy Harmon, nous les vivons. Chaque chapitre est un supplice. Harmon ne camoufle pas les vérités. Elle nous présente le cru. Libre à nous de saisir le sens et de le supporter ou bien ne rien comprendre et rechigner.

De ce flot de bouleversement où se mélangent amour et amitié, surgit Henri le petit frère de Millie. Comment vous dire ce que je ressens en mentionnant son prénom. Est-ce parce que je suis une grande soeur aussi et donc je comprends le dévouement de Millie ou parce qu'Henri souffre aussi d'une maladie et je compatis? Toute la sensibilité de l'auteur réside dans ce personnage : ses répliques et son comportement.

Dur d'arriver à la fin sans rien vous avouer. Je ne pourrai le faire pour ne pas rompre la splendeur avec laquelle l'intrigue a été abordée. (c'est aussi parce que je publie dans le blog de ma tante et sa condition est de ne jamais spoiler)

Je pourrai passer des heures à vous parler de ce livre mais la convenance veut que je chronique pour vider mon coeur et rendre hommage à toute personne qui souffre dans ce monde. C'est aussi une façon à moi de remercier l'auteur pour sa bienveillance. Je trouve qu'elle est parmi les rares écrivains à s'investir dans l'écriture pour lever le voile sur des personnes qui vivent dans des situations très difficiles. Elle est très proche de ces cas qu'elle nous présente dans chacun de ses livres.

Noter ce livre sur le plan humain : je donnerai un 5/5 mais je dois me baser sur certains critères et j'enlève un demi point.

Je termine ma chronique, pensive. Est-ce un hommage? Pas du tout. Le mot doit être plus fort que cela.

Je termine ma chronique, déchirée. L'humain devrait se calmer et regarder attentivement autour de lui. Ce que rejettent certains dans leur quotidien, est une nécessité pour d'autres.

Je termine ma chronique en répétant les beaux mots signés Saint-Exupéry:

"On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Soffia 2018-09-26T13:12:37+02:00

Je lis rarement les romans dramatiques ! Je préfère l’action, le sang, le suspens… Souffrir pour souffrir j’opte toujours pour le thriller.

Mais peut-on refuser un Amy Harmon quand on a aimé « L’infini + un » et lorsqu’on a été subjugué par « Nos faces cachées » ? La réponse est claire puisque je reviens aujourd’hui avec mon avis sur le troisième roman de cette talentueuse écrivaine.

Nouveau titre, nouvelle aventure aussi bouleversante que la précédente. Le résumé nous met déjà dans une situation poignante et mélancolique. Je me prépare dès les premières pages à m’enfoncer !

Malheureusement, je bute contre des longueurs qui ont failli me décourager. Et…. il y a toujours cette partie charnière, cette phrase qui sort de je ne sais où, qui va m’aider à m’accrocher. Et tant mieux !

Préparez-vous à lire une histoire d’amour entre deux personnes que tout oppose. Quand l’un fait un pas, l’autre s’éloigne de deux. Quand l’un ose, l’autre se rétracte. Un jeu qui peut paraître lassant et banal mais qui tient sa force des dessous de l’histoire.

Moise est un garçon « abîmé » qui traîne le passé douloureux d’un enfant abandonné, condamné à porter le fardeau du « bébé crack » [la mère prenait de la drogue durant sa grossesse donc on déduit que le bébé garde des séquelles et sera lui aussi accro]. Quand on souffre autant, on a peur de tout. On préfère la solitude, on se cherche une évasion. La peinture est la consolation de Moise. Il joue avec les couleurs pour illuminer un peu les zones sombres de sa vie et celle de ses semblables.

Georgie, l’amoureuse des chevaux, est plus audacieuse, plus courageuse. Elle l’étudie, se rapproche de lui comme on s’approche d’un animal sauvage dans le but de l’apprivoiser. Elle a la technique. Elle est téméraire. Fille de la campagne, respirant la nature, donnant l’impression que tout est simple quand on est amoureux. Hélas ! Ses tentatives ne sont pas toujours applaudies. Moise est plus qu’une victime de ses craintes, il est aussi “le persécuté” du regard des autres. Difficile de croire à l’amour quand on n’a connu que la compassion d’une grand-mère. Dur de s’investir dans une relation quand on sait qu’on ne peut rien donner en échange.

Georgie ne se décourage pas. Elle essaie de réconcilier le cœur blessé et l’âme peinée avec la vie.

Si je dois résumer tous ces passages qui parlent des souffrances des personnages, je dirai DE LA TORTURE. J’ai pleuré comme je ne l’ai jamais fait auparavant.

Amy Harmon, l’écrivaine avec une plume surprenante, n’offre jamais la facilité dans ses livres. Les histoires d’amour ne sont qu’un prétexte pour transmettre des messages à l’humanité. Elle écrit en glissant tout doucement et subtilement une signature religieuse. Dans « La loi du cœur », le mysticisme et le surnaturel donnent une force originale au contenu.

Le livre se subdivise en deux parties : l’avant et l’après.

L’avant quoi ? L’après quoi ? Difficile de répondre sans spoiler mais je dirai tout simplement que dans la première partie, vous allez faire connaissance avec les personnages et dans la deuxième vous allez les redécouvrir. Moise d’avant et le Moise sept ans après est porteur d’un message.

J’ai dû m’agripper à mes draps pour terminer les dernières pages, j’avais peur de la fin et j’espérais en finir vite pour dormir tranquillement. La fin a répondu à mes attentes mais pour une fois dans ma vie de lectrice de drame/ romance (pas ma vie entière quand même, il faut pas abuser hahah) J’ai gardé en moi cette douleur d’après-lecture dont parlent certains. Dès que je croise la couverture de ce livre, je détourne la tête les yeux larmoyants. J’ai été profondément touchée, je l’avoue.

L’écrivaine s’inspire toujours de son entourage pour construire ses personnages, ce qui donne plus de vie à ses écrits.

La mort et l’amour sont les mots-clés de ce dernier roman d’Amy Harmon, sensible et plein d’émotions.

Afficher en entier

Dédicaces de Amy Harmon
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 5 livres

CreateSpace Independent Publishing Platform : 3 livres

CreateSpace : 2 livres

Michel Lafon : 1 livre

Amy Harmon : 1 livre

Barefoot Backstory : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode