Livres
432 406
Membres
354 485

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Glen Cook

511 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par bombassou 2010-01-07T21:29:05+01:00

Biographie

Né en 1944 à New-York, Etats-Unis. Il a grandi au nord de la Californie et a fait ses études en psychologie dans l'Université du Missouri. Il a commencé à écrire quelques nouvelles au collège puis pris part dans la rédaction du journal de son lycée mais a cessé d'écrire lors de ses études à l'université et dans l'US Navy, ou il y passera quelques années.

Il a réellement commencé sa carrière d'écrivain en 1970 (son premier travail d'écriture rémunéré). Il travaille alors dans une usine d'assemblage de General Motors dans laquelle il va rester plus de trente ans. Selon Glenn Cook lui-même, il aurait écrit nombre de ses livres durant son travail. Il se passionne pour l'histoire militaire et la philatélie. Il a récemment pris sa retraite et vis désormais à Saint Louis (Missouri).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.18/10
Nombre d'évaluations : 105

0 Citations 115 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Glen Cook

Sortie Poche France/Français : 2016-09-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Laurien 2017-12-04T09:27:10+01:00

Un des meilleurs tomes des annales du Nord, avec la conclusion de l'histoire de Chérie. Les personnages sont très riches, sans manichéisme, ils sont complexes et bien travaillés - notamment la Dame, qui passe du statut de déesse inaccessible à presque humaine. L'auteur fait preuve de beaucoup de créativité dans ses descriptions. Dommage néanmoins que le rythme de l'action soit assez lent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bimbogami 2017-12-18T15:27:08+01:00

Étonnant et détonnant, de la pure dark fantaisie

http://brevesdunepiplette.wordpress.com/2017/10/19/les-annales-de-la-compagnie-noire-tome-1-la-compagnie-noire/

Que dire de ce roman? Je pourrais dire beaucoup de choses sur ce livre tant il est riche et vraiment bon, mais je vais tenter de me limiter aux points essentiels.

C’est la première fois que je lis un livre de ce genre tant par sa forme que par son fond. Je m’explique : Cette saga appartient à un sous-genre de la fantaisie, la dark fantaisie.

La dark fantaisie est un récit à l’ambiance très sombre dont les événements se passent dans un monde (dans un monde magique, sans aucun éléments réel (mais nous reviendrons dans un prochain article sur la définition de la fantasy/fantaisie) proche de l’apocalypse « où le bien laisse place au mal et les héros sont souvent fatigués et abattus par les épreuves qu’ils ont subies » (Wikipédia).

J’ai donc plongé dans cette univers singulier où l’on suit une bande de mercenaire à la solde d’une reine tyrannique.L’auteur utilise un style d’écriture très particulier.

Le seul bémol que je peux reprocher à cette histoire, c’est la multitude de personnages mêlés à ce style d’écriture si particulier qui rend les débuts de la lecture assez laborieuse (il faut s’accrocher!).

La fin de ce premier tome est assez déroutante, pleine de surprises, même si je m’en doutais un petit peu, l’auteur à su placer le décors, les personnages et avancer son histoire tout en nous laissant avec beaucoup de questions sans réponses qui seront dans doute abordé dans les prochains tomes.

Une excellente découverte proche du coup de cœur!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bimbogami 2018-01-27T10:08:04+01:00

http://brevesdunepiplette.wordpress.com/2018/01/22/les-annales-de-la-compagnie-noire-tome-02-le-chateau-noire/

Ce deuxième tome est très différent du premier (retrouvez ma chronique ici). L’auteur engage ici une toute nouvelle plume, une nouvelle façon de s’exprimer et surtout un nouveau point de vue.

Par le biais de ce changement de narration, Glen Cook nous montre que les personnages ont évolué, 8 ans se sont écoulés depuis le tome précédent, ils ont vieilli et ont maintenant une nouvelle vision de leur combat. Etre au service de la Dame ne leur semble plus raisonnable, ni justifié, ils ne veulent plut être « les méchants de l’Histoire » du monde, mais comment lui échapper?

Ce deuxième tome, fait également entrer un second point de vue dans la narration, celui d’un dénommé Marron Shed, tavernier dans les bas fonds de la ville de Génépi. J’ai particulièrement apprécié ce personnage qui fait des choses dont on le croirait incapable… A la fois peureux et téméraire, sa vie va prendre un tournant à 90 degré en rencontrant les membres de la Compagnie Noire mais je n’en dis pas plus…

En bref, c’est encore une très bonne lecture, et la fin est très prenante même si un certain événement me paraît assez saugrenu… J’ai hâte de découvrir le tome 3!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eldwyst 2018-02-04T11:37:11+01:00

Un petit moment que j’ai terminé Rêves d’Acier, le tome 5 de la Compagnie Noire, mon petit retour dessus.

Pour commencer, ce qui frappe c’est le changement de narrateur qui s’accompagne également d’un changement de style. Ici, on suit Madame et non plus Toubib donc exit les remarques sarcastiques et le cynisme ambiant, on a là un ton sec, autoritaire, presque objectif. On adopte le point de vue d’une impératrice et non pas celui « d’une femme » comme on peut le voir ailleurs, ce qui prédomine c’est sa façon de voir les choses, et pas forcément sa personnalité (paradoxalement on en apprend très peu sur elle).

Comme depuis quelques tomes, l’auteur multiplie les fils narratifs : on a trois trames principales. Tout d’abord, celle de Madame : elle va donc restructurer la Compagnie en l’absence de Toubib, s’appuyant sur une secte d’assassins voyant en elle la réincarnation de leur déesse impie. On la découvre bien plus violente et impitoyable que son prédécesseur, preuve de son ancienne autorité sur l’Empire. Elle devra aussi défendre son capitanat, contesté par un autre personnage que l’on revoit dans le roman. On est plongé en pleine mythologie aux fortes influences hindoues (Kali, la secte des Thugs, de ce que j’ai pu déceler). De l’autre côté, on nous décrit la captivité de Toubib, ce qui permet de le découvrir pour la première fois d’un point de vue extérieur. Et puis il y a son geôlier, un de mes personnages préférés qui s’étoffe beaucoup dans ce tome. Pour finir, le reste de l’intrigue est cédé à Ombrelongue et à ses machinations. Partie assez réussie selon moi, on préserve bien le mystère qui l’entoure tout en dévoilant un peu plus sur lui, notamment son savoir sur un certain nombre de secrets de l’histoire comme le passé de la Compagnie. Un certain nombre de pistes sont lancées et ne demandent qu’à être exploitéesSpoiler(cliquez pour révéler) (les Asservis, le retour du pouvoir de Madame, la véritable réincarnation de Kina…).

Encore une fois Cook fait du neuf, puisque ce volume n’est pas du tout une redite des précédents et il faut saluer ce travail. Cependant j’ai trouvé ce tome en dessous des précédents. Même si l’on en apprend un peu plus sur la Compagnie et que l’univers s’étend encore, l’intrigue principale (= retourner à Khatovar), elle, n’a quasiment pas bougé, on n’a pas vraiment l’impression d’avoir avancé non plus au niveau des personnages (excepté peut-être Volesprit). Autre point négatif, eh bien pas de Gobelin ni de Qu’un Œil, c’est qu’ils manquent ces deux sorciers !

Oui mais voilà, l’auteur le sait, les fins de tomes sont cruciales, en attestent les fins des tomes trois et quatre. Mais là il pousse le vice encore plus loin car c’est juste un seul chapitre qui fait la différence : le dernier, même pas deux pages, qui vient détruire à peu près toute l’atmosphère posée depuis cinquante pages. Un vrai coup de génie car l’idée est tellement bien trouvée et la narration totalement rompue avec le contexte. On ressent juste la rage froide de Madame, elle va droit au but, pas de fioritures (déjà que le ton du tome était sec…), pas de chichis ou quoi, bim direct dans ta face, on sait que ça va délivrer au prochain tome. La dernière phrase « Je clos le livre de Madame » sans aucun préambule, aucune transition, aucune conclusion ne donne une seule envie, se jeter sur le tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-13T20:19:17+01:00

Encore une enquête bien menée où l'on se laisse surprendre. Les personnages sont assez sympa à découvrir. Le style est agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-13T20:26:28+01:00

Une enquête bien sympa à lire. Le style est fluide et agréable pour ce polar noir de fantasy. On découvre une pléiade de personnages assez surprenants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-13T20:27:51+01:00

Ce tome est mon préféré avec ce huis-clos plein de suspens et d'humour noir. On retrouve la plume polar noir de fantasy de Glen Cook avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-13T20:32:32+01:00

Mélange de polar noir des années 50 à la Chinatown et de fantasy, cette enquête est un régal pour les amateurs de détective privé à l'humour noir.

Le style est fluide et efficace, ce qui rend la lecture agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eurylia 2018-04-02T15:07:48+02:00

J'avais franchement peur de lire ce tome même si j'avais envie de connaitre la suite de l'histoire. Le fait de perdre Toubib comme narrateur au profit de Madame me semblait un chamboulement un peu trop fort. Et j'ai finalement adoré. Certes le début traine un peu en longueur mais passé la moitié, impossible de lâcher le livre tant le ping-pong entre les différentes scènes devient prenant.

La fin donne envie de se jeter sur la suite même si ce ne sera pas dans le tome 6 mais qu'il faudra patienter jusqu'au 7.

J'avais trainé pour continuer la série, ce tome m'a vraiment relancée au-delà de mes espérances !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eurylia 2018-04-10T20:46:11+02:00

J'avais hésité à lire ce tome après le tome 3 puisque chronologiquement parlant, il se situe en parallèle du tome 4 et que c'est un spin-off en un seul volume mais j'ai suivi les dates de sorties et je regrette un peu.

Clairement, j'ai adoré ce spin-off qui permet de retrouver des personnages que j'adorais dans les livres du nord mais je pense qu'il m'aurait aussi permis de mieux me replonger dans l'histoire avant d'attaquer le tome 4 qui, de plus, repart sur un nouvel arc d'où une sensation de coupure avec un tome 6 qui nous fait revenir à la fin de la bataille des Tumulus.

Quoi qu'il en soit, la plume de Casier est agréable et j'ai vraiment passé un excellent moment.

Afficher en entier

Dédicaces de Glen Cook
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Atalante : 32 livres

J'ai lu : 23 livres

Ace Books : 2 livres

ActuSF : 1 livre

Tor Books : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode