Livres
432 954
Membres
354 930

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Karin Slaughter

372 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2010-01-10T23:14:27+01:00

Biographie

Ecrivain américaine

[Littérature étrangère]

Née en 1970

Dans la lignée de Patricia Cornwell ou de Thomas Harris, Karin Slaughter perrénise la littérature criminelle. Qualifiée de 'nouveau prodige du thriller', elle connaît un grand succès auprès de la critique, de ses confrères et du public, et son premier roman, 'Mort Aveugle' (2003), est un best-seller traduit dans une quinzaine de pays. Elle y plante le décor d'une intrigue qu'elle développera pas à pas dans 'Au fil du rasoir' (2004), 'A Froid' (2005), et plus récemment 'Indélébile', et dans lesquels on retrouve ses personnages fétiches, le couple Jeffrey Tolliver - chef de la police - Sara Linton - médecin légiste. La vie privée de ses héros tient autant d'importance que leur rôle dans l'histoire, et Karin Slaughter n'hésite pas à livrer des détails parfois très précis pour faire entrer le lecteur dans leur intimité la plus profonde. On retrouve aussi dans ses romans l'ambiance pesante du Sud profond, duquel elle est originaire - elle vit depuis toujours en Géorgie. Meurtres, sadisme, incompréhension, suspens : tous les ingrédients sont présents pour nous mener méthodiquement au paroxysme de l'horreur, d'autant plus insoutenable qu'elle est intrinsèquement humaine.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.01/10
Nombre d'évaluations : 98

0 Citations 112 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Karin Slaughter

Sortie France/Français : 2018-03-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par dianelangevin 2018-04-10T22:47:28+02:00

Un bon thriller de Karin Slaughter. Beaucoup d’actions et de suspenses. Une histoire tourmentées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilou3111 2018-04-11T13:36:29+02:00

Beaucoup de mal à accrocher au début, trop de détails sur les personnages, trop dispersé par rapport à l'enquête. Puis une fois les choses sérieuses mises en route j'ai trouvé que c'était un bon policier, jai particulièrement aimé les interrogatoires de Will Trent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dianelangevin 2018-05-21T21:18:56+02:00

Un bon Karin Slaughter, mais beaucoup trop court.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par melaivy 2018-05-21T23:41:36+02:00

Un bon thriller. On y apprend beaucoup, sur divers sujets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T15:41:06+02:00

Ce roman est passé près du coup de cœur pour moi. Dès les premières pages, l’intrigue est forte, prenante presque envoûtante. Tout-à-fait haletant !
Les premiers chapitres sont absolument dingues. On s’essouffle à le lire tant on le dévore. Il est dur, impitoyable autant dans la narration que dans les propos tenus par les protagonistes. On espère vraiment que la suite du roman aura continuellement cette ambiance, mais on a peur d’être déçu. Parce que commencer avec une telle force rend le lecteur beaucoup plus exigeant. Et malheureusement, c’est ce qu’il se passe. Le thriller se mue rapidement en roman policier pour rejoindre une simple fiction littéraire familiale. L’intrigue reste malgré tout très intéressante, mais l’ambiance haletante du début manque au lecteur. On n’en tient pas rigueur à l’auteur puisque l’œuvre est tout-à-fait passionnante. Et puis, surtout, le suspens revient vite avec le mystère qui entoure Huck.
Les personnages, bien que très différents, sont tous hyper attachants. Gamma est une femme qu’on admire pour son génie. Elle est maladroite, parfois, à cause de cette intelligence surélevée. Mais, elle n’aspire qu’à une chose : le bonheur. Pour les surdoués, la notion de bonheur est moins accessible que pour des QI normaux. Ils se posent des questions sur tout et pour tout. Un besoin de connaître le pourquoi du comment de chaque chose. Une obsession qui les empêche de mener une vie conventionnelle.
Samantha est une adolescente de quinze ans, quelque peu égoïste. Elle pleure sa maison perdue sans penser aux autres membres de sa famille qui le pleure également. Pourtant, elle possède une force de caractère impressionnante. C’est elle qui va encourager sa soeur à s’enfuir. Elle qui, au final, va les mener à la survie. À l’âge adulte, Sam ressemblera beaucoup à sa mère. Malgré son handicap, elle a une intelligence très élevée. Et tout comme sa mère, elle a du mal à s’intégrer aux différents groupes qui émergent près d’elle.
Charlie de son côté semble plus fragile. Elle est jeune et évolue dans la période appelée « l’âge bête ». Elle est donc quelque peu énervante parfois. En grandissant, elle ressemble davantage à Rusty. On est particulièrement ébranlée par les drames qui ont parcourut sa vie et on comprend rapidement pourquoi elle a un tel caractère. 
Rusty, quant à lui, au départ, semble beaucoup plus proche de sa fille Charlie. Il est souvent piquant mais on se rend compte finalement qu’il aime ses deux enfants. Tout au long de ses vingt-huit ans, il n’a jamais cessé de les protéger. C’est un homme fort qui n’accorde pas d’importance aux dires de ses détracteurs.
Lenore a été la surprise. Dès le début, on pensait que cette secrétaire entretenait une relation adultère avec Rusty. Il n’en est rien. Lenore était un homme autrefois. Et surtout, le meilleur ami de Rusty. Le seul reproche qu’on puisse émettre ici, c’est de vouloir à tout prix placer ce fait en référence aux faits actuels sur les orientations sexuelles. Malheureusement, l’histoire de Lenore ne dénonce rien, ni les avis tranchés à ce sujet, ni les difficultés rencontrés par les transgenres. De mon point de vue, il ne s’agit que d’un personnage purement commercial. Toucher le plus de gens pour vendre plus. Dommage !
Miss Pinkman illustre parfaitement les faits contradictoires des croyants religieux. Ils citent Dieu constamment, mais n’ont pas de mal à oublier leurs valeurs si ça peut les aider à obtenir ceux qu’ils veulent. Même si ce qu’ils veulent c’est la mort d’autrui.
Notre indifférence pèse toutefois sur un des personnages : Kelly. Son caractère est plat, bien trop plat. On l’oublie et son histoire ne nous intéresse pas plus que ça. Sam et Charlie nous envoûte tellement que la fusillade est presque inutile dans ce roman. L’histoire des Quinn nous suffisait amplement.
L’auteur a fait un très on travail de documentation sur le domaine scientifique, notamment sur la formation des cheveux blancs ; Mais également dans le domaine de la survie, surtout en cas d’avalanche ; Et pharmaceutique, en ce qui concerne les médicaments avalés par Samantha.
Karin Slaughter n’a pas bâclé son travail et c’est salutaire. Il n’y a pas d’incohérences, ce qui est très agréable. D’autant plus que l’écriture est très fluide et très dynamique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2018-07-23T17:56:07+02:00

L'auteur va nous conter deux histoires, dans le présent une tuerie dans une école et dans le passé l'agression qu'on subie les deux héroînes il y a 30 ans.

La construction est intéressante au départ, une alternance de points de vue entre passé et présent. Mais on y revient encore et encore. Certes les choses changent suivant le narrateur mais c'est rébarbatif et à la longue assomant. Ca m'a à chaque fois cassé le rythme et sortie de ma lecture. J'ai trouvé ça long, mais loooong...

Le drame familial d'il y a 30 ans prend le pas sur l'enquête de la tuerie. Elle est trop peu présente, presque survolée par moments. Le côté juridique est également trop peu présent, quelques petits intermèdes par-ci par-là mais pas approfondis. Surtout vers la fin.

Ce que j'ai adoré c'est la psychologie des personnages. Comment chaque soeur a survécu et évolué suite à ce drame. Comment elles se sont reconstruites, avec leurs blessures et leurs souvenirs. Comment elles ont mené leur vie chacune de son côté. C'est très bien travaillé.

Mais dans l'ensemble beaucoup trop de longueurs, des descriptions interminables, des états d'âme à n'en plus finir et qui n'apportent rien à l'histoire. Dans le dernier quart, le rythme s'intensifie, les révélations pleuvent, c'est enfin prenant.

Un bon début, un milieu beaucoup trop long et même parfois ennuyant et une fin pas mal. Un avis mitigé donc pour cette lecture. J'aime beaucoup cette auteur mais là, ce n'est clairement pas son meilleur roman.

Retrouvez toutes mes lectures sur http://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par melaivy 2018-08-10T09:40:57+02:00

Waouh !!

Suspense, corruption policière, romance contrariée sur fond de réseaux de pédophilie et d'esclavage, ...

On retrouve avec plaisir Will Trent et Sara Linton dans ce nouvel opus, plutôt sombre. On évolue dans le noir jusqu'à la fin, et le grand méchant n'est pas du tout celui auquel on s'attendait.

A lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vance 2018-08-27T19:27:21+02:00

Eh bien, les deux premiers tiers m'ont plu. Mais vraiment. La construction n'est pas neuve (le récit est partagé entre des faits se déroulant en 1986 - d'abord relatés dans des articles de journaux sommaires, puis dans les souvenirs de Shelley – et ceux du présent, eux aussi multipliant les points de vue ; pour ces derniers, nous passons de l'enquête de police menée par Michael Ormewood, flic blasé et ex-soldat préoccupé par la maladie mentale de son fils, à la même sous la houlette de l'agent Will Trent, grand gaillard peu loquace cherchant à masquer autant que possible ses complexes (il souffre d'une grande dyslexie et des séquelles psychologiques d'une enfance maltraitée), voire à l'investigation d'Angie Polaski de la Brigade des Moeurs locale, infiltrée dans le milieu des prostituées et ex-compagne de Trent. On y rajoute les parties impliquant John Shelley s'efforçant de se recréer une vie après 20 ans de réclusion pour viol et meurtre d'une mineure.

Schéma un brin compliqué, mais lisible et classique de ce type de roman. On s'attend donc à ce que tout ce beau monde se rencontre par le biais de liens plus ou moins artificiellement construits pour mener l'enquête à son terme. Et, bien entendu, on n'y manque pas. En outre, les révélations sont bien amenées, tombent juste et on se surprend dans les deux premiers tiers du livre à revenir régulièrement en arrière pour confronter les nouveaux éléments du récit aux détails parsemés auparavant, chose aussi agaçante (parce que ça retarde le cheminement de la lecture) que passionnante (car cela enrichit les personnages et le background).

Et puis j'aime cette façon d'écrire, de s'épancher sur des sentiments, des sensations, des émotions, de mettre au jour des caractéristiques mineures tout en faisant avancer l'intrigue. Et puis aussi, ce refus du didactisme évident : tout n'est pas expliqué noir sur blanc, les liens entre les indices et les déductions sont suggérés, amenés finement, laissant au lecteur le soin de les joindre définitivement. Si c ‘était du ciné, je vanterais le hors-champ et le non-dit. Ces ellipses m'ont enchanté, à vrai dire.

Du coup, la dernière partie m'a déçu, et surtout décontenancé. Si je peux admettre que la révélation attendue (mais qui est donc ce criminel ?) se fasse largement avant la fin, c'est pour que les derniers chapitres en remontrent du point de vue de la psychologie et de l'intensité – ou partent dans d'autres directions. Après tout, dans Twin Peaks, on sait très vite qui a tué Laura Palmer (premier tiers de la saison 2), mais l'intérêt se reportait ailleurs. Et là, le finale est étrangement conventionnel, sorte de course contre la montre pour sauver ce(ux) qui peu(ven)t encore l'être. Alors oui, c'est haletant, mais ça ne tient pas, à mon sens, les promesses d'un roman très riche, bien que construit sur des personnages presque caricaturaux (pas un qui n'ait un lourd passé de souffrances).

Au final, un roman très agréable à lire, parfois passionnant dans ses enjeux et ses descriptions, mais un polar décevant. le style m'encourage tout de même à lire d'autres romans de l'auteur. C'est déjà ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanou38160 2018-08-31T08:44:46+02:00

Très bon thriller l'enquête nous tient en haleine, un tueur bien malsain certaines scènes sont pour public averti, une bonne dynamique des personnages attachants hop je me plonge déjà dans le tome 2 !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanou38160 2018-09-07T14:56:51+02:00

J'ai moins était embarqué que dans le premier ...c'est plus mou...dommage car l'histoire est interressante

Afficher en entier

Dédicaces de Karin Slaughter
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Cargo : 51 livres

Cornerstone Digital : 38 livres

Dell : 36 livres

Blanvalet : 33 livres

Arrow Books : 25 livres

HarperCollins : 25 livres

De Bezige Bij : 23 livres

Delacorte Press : 22 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode