Livres
433 203
Membres
355 071

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lewis Trondheim

Né(e) le 1964-12-11 ( 53 ans )
399 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par EveBirmingam 2015-07-04T22:10:06+02:00

Biographie

Membre fondateur de l’OuBaPo et de la maison d’édition L’Association, Lewis Trondheim est aussi l’auteur d’un nombre relativement incalculable de livres. Il navigue habilement entre l’autobiographie (Approximativement) et l’heroic fantasy (Donjon), entre l’essai dessiné (Désœuvré) et le western (Texas Cowboys). Depuis 2005, il dirige chez Delcourt la collection Shampooing – qui a notamment publié L’ostie d’chat d’Iris et Zviane, Comédie sentimentale pornographique de Jimmy Beaulieu ainsi que Conventum de Pascal Girard. En 2006, Lewis Trondhiem a reçu le Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Il est aussi chevalier des Arts et des Lettres.

Source : Éditions Pow Pow

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.07/10
Nombre d'évaluations : 110

0 Citations 249 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Lewis Trondheim

Sortie France/Français : 2018-05-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Cellophane 2018-07-17T11:31:27+02:00

Oui, c’est distrayant.

Mais comme souvent dans les petits opus de Trondheim, terriblement rapide. Un peu ce qu’est-ce une histoire drôle par rapport à une histoire…

Donc oui, ça fonctionne, c’est inventif, drôle, mais terriblement frustrant…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-07-24T23:10:58+02:00

Une histoire originale que j'ai apprécié découvrir.

Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi brutal dès les premières pages, mais soit.

L'histoire est aussi imprévisible qu'elle est banale. Les personnages sont curieux, réels et vivants.

J'ai bien aimé cette intrigue, mais l'idée de l'intrigue ne m'a pas transportée plus que ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cuivenen 2018-08-02T11:18:52+02:00

D'une manière générale, il est difficile de juger un tome de l'univers Donjon pris à part. Des auto-références sont dispersées au fil des œuvres, et la franchise est composé de divers cycles qui se succèdent chronologiquement, ou sont en parallèle les uns des autres. ''Zénith'' est le cycle central, et il est donc tout à fait possible d'aborder la série par ce cycle, mais de prime abord on pourrait déjà recommander de commencer par le cycle ''Potron-Minet''.

Ce tome, donc, est très drôle, et d'une manière générale donne, je pense, envie au lecteur d'aller plus loin la série. On devine qu'il nous reste beaucoup de choses à apprendre sur les personnages et l'univers, sans pour autant tomber dans le piège des cliffhangers de série télévisée. Certains pourront être rebutés par le dessin, dont je trouve cependant qu'il est cohérent avec l'atmosphère générale de la série. Le scénario de l'épisode est en revanche finalement assez léger, et il faut vraiment voir le tome comme une sorte de séance d'essai de la série : l'univers s'étoffera dans les tomes suivants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-05T19:58:56+02:00

Une intrigue originale, des blagues vaseuses, des personnages attachants, eh bien... que demander de plus ? Ce tome réunit tout ce qui fait le charme de Donjon. L'ambiance est joyeuse, et on a envie de l'être. Acclamons donc Herbert, le canard qui sent la peur, pauvre hère qui se retrouve emporté dans une sorte de prophétie uniquement parce qu'il a eu la mauvaise idée de dépouiller un aventurier mort pour ne pas se faire remonter les bretelles par son patron. Les auteurs sont des rôlistes et ça se sent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-05T20:02:00+02:00

Un beau volume dans lequel on en apprend un peu plus sur le passé d'Herbert et sa peur des combats. L'ambiance reste bon enfant, avec une intrigue parsemée de gags souvent moisis, mais c'est pour cette raison qu'on les aime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-05T20:04:34+02:00

Ou comment, sur un malentendu, nos protagonistes et l'ensemble du Donjon se retrouvent emportés dans une affaire sordide de complot familial et d'incident diplomatique. On rencontre par la même le personnage d'Isis, un ajout heureux à la série.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-05T20:08:36+02:00

L'intrigue perd de son aspect comique. Les gags se font plus rares, mais non sans raison, puisque l'atmosphère générale s'assombrit, en annonce de Crépuscule. Herbert se voit réunir une partie des objets du Destin, et l'Entité Noire s'insuffle en lui. Cet album est plus mature, plus réfléchi et plus axé sur l'écriture, mais il reste objectivement, à mon sens, le moins bon du cycle Zénith.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-05T20:11:30+02:00

C'est dans ce tome que ce précisent les relations entre les différents personnages. On commence à voir se ternir l'amitié qui lie Herbert et Marvin. Isis est promise au Gardien, Herbert est amoureux d'Isis (et c'est réciproque) et Marvin est fidèle au Gardien (et ce n'est pas tout à fait réciproque, même s'il l'aime bien). Un excellent volume.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-15T23:27:13+02:00

De Crépuscule, c'est l'album que j'ai le moins aimé. Il est sympathique, sans plus, et l'humour potache y est assez mal dosé - beaucoup trop de blagues franchement beauf, ce n'est pas l'humour habituel de Donjon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-08-25T17:33:46+02:00

L’épisode est, comme toujours bien construit.

Les dessins restent égaux à eux-mêmes, efficaces, simples mais probants.

Il y a, toujours, de l’imaginaire, de bonnes idées, une nonchalance de Ralph qui fonctionne bien…

Mais pourtant, j’ai de plus en plus de mal à entrer dans l’histoire. Ça m’intéresse de moins en moins.

Peut-être parce qu’il n’y a plus d’aventures majeures, d’épopées, de véritable chemin initiatique : Ralph est devenu dirigeant, c’était intéressant de le voir y parvenir. Gouverner, ça m’intéresse beaucoup moins.

Pourtant, on a notre petit lot de surprises mais c’est moins palpitant…

Afficher en entier

On parle de Lewis Trondheim ici :

[Challenge] 100% BD Franco-Belge
2015-01-01T14:40:22+01:00

Dédicaces de Lewis Trondheim
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Delcourt : 69 livres

Dupuis : 46 livres

Dargaud : 42 livres

L'Association : 10 livres

Rue de Sèvres : 4 livres

Cornélius : 2 livres

Glénat : 2 livres

Gallimard : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode