Livres
433 524
Membres
355 551

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Olivier Adam

1 385 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par anonyme 2012-11-25T18:00:56+01:00

Biographie

Nationalité : France

Né(e) à : Draveil , le 12/07/1974

Biographie :

Olivier Adam est né près de Paris. Il suit des études de gestion d'entreprises culturelles puis, après un "trou noir" de quelques années où il commence à écrire, il participe en 1999 à la création du festival littéraire "Les correspondances de Manosque".

En 2000, Olivier Adam publie aux éditions du Dilettante son premier roman, "Je vais bien ne t'en fais pas".

Il signe ensuite avec les éditions de l'Olivier où il publie "A l'Ouest "(2001), "Poids léger" (2002), "Passer l'hiver" (recueil de nouvelles, Prix Goncourt de la Nouvelle 2004 et Prix des Éditeurs 2004), "Falaises" (2005, sélectionné dans 13 prix littéraires sans obtenir aucune récompense) et "À l'abri de rien" (2007, Prix du Premier prix 2007 et favori du Prix Goncourt 2007). Entre-temps, en 2003, il devient directeur de collection aux éditions du Rouergue.

Parallèlement, Olivier Adam écrit aussi plusieurs ouvrages pour la jeunesse, publiés pour la plupart à l'École des Loisirs: "On ira voir la mer" (2002), "La Messe Anniversaire" (2003), "Sous la pluie" (2004), "Douanes" (2004, éditions Page à page) "Comme les doigts de la main" (2005) et "Le jour où j'ai cassé le château de Chambord" (2005). Il publie par ailleurs régulièrement des textes courts dans les revues littéraires et anime des ateliers d'écriture en milieu scolaire.

Pour le cinéma, outre la co-scénarisation de ses romans ("Je vais bien ne t'en fais pas" adapté en 2006 par Philippe Lioret, "Poids léger" adapté en 2004 par Jean-Pierre Améris et "Sous la pluie" en cours d'adaption par Patrick Goyette), Olivier Adam a co-signé les scénarios de "L'été indien" d'Alain Raoust (2007) et de "Maman est folle" de Jean-Pierre Améris (2007, téléfilm).

Depuis 2005, Olivier Adam vit avec sa compagne -- l'auteure de livres pour enfants Karine Reysset -- à Saint-Malo, où il partage son temps entre la littérature et le cinéma.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.74/10
Nombre d'évaluations : 317

0 Citations 271 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Olivier Adam

Sortie France/Français : 2018-08-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par argenticfairiesentreleslignes 2018-09-06T11:15:49+02:00

Comme je l’ai dit au début, ce livre n’est pas un thriller, cependant on cherche quand même à savoir ce qui s’est passé quand Léa à disparue. Mais je trouve que ce livre à plus un aspect psychologique. Comment faire face à une disparition comme celle-là, sa sœur, ou sa fille. Comment garder la tête hors de l’eau.

C’est surtout sur ça qu’est axé ce livre. On y retrouve plusieurs thèmes difficile à aborder, mais qui sont aborder avec une grande délicatesse. La plume est vraiment très agréable à lire.

Pour moi, ce n’est malheureusement pas un coup de cœur. Une très belle lecture, mais c’est tout. Je n’ai pas totalement réussi à m’attacher aux personnages. Déjà le fait qu’on mette un temps fou à savoir le prénom du narrateur m’a pas mal perturbé, je me suis même demandé si je n’était pas passé à côté.

J’ai trouvé par contre l’écriture de l’auteur très poétique et très belle. Rendant cette histoire encore plus poignante qu’elle ne l’ai déjà. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que l’histoire ne sois pas centré sur Léa, celle qui a été enlevé, mais sur sa famille. Je pense donc que ce livre est à lire, mais surtout, il ne faut pas s’attendre à un thriller, mais plutôt une histoire jeunesse. Ce que j’ai préféré, c’est tout ce qui tourne autour de la mer, toutes les métaphores, c’est un énorme plus pour ce livre, j’ai trouvé ça magnifique.

http://argenticfairiesentreleslignes.wordpress.com/2018/09/06/la-tete-sous-leau-olivier-adam/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2018-09-10T10:00:44+02:00

Je tiens tout d’abord à remercier Collection R et NetGalley France pour l’envoi de ce roman. J’ai été tout de suite attirée par le quatrième de couverture et je dois dire que j’ai tout bonnement dévoré ce roman ! Il faut dire que la qualité d’écriture d’Olivier Adam y est pour beaucoup, tout coule naturellement sous nos yeux grâce à un scénario extrêmement bien ficelé et passionnant.

Ce drame familial terrible est vraiment très bien décrit et on arrive très bien à se projeter dedans. Léa a disparu et sa famille malgré que tout le monde la croit morte, espère qu’elle ne le soit pas … Comment faire pour encore y croire après autant de temps ? Comment réussir à s’accrocher à cette idée ? Bien entendu ce n’est pas simple de se continuer à se construire ou encore à garder une famille aussi soudée, c’est ce qui leur arrive. Famille éclatée, relations tendues et pourtant Léa est retrouvée ! Moments émouvants, on essaye de faire croire que rien à changer, que tout a gelé et il faut faire comme si ce n’était pas important de savoir la vérité pour que Léa puisse s’en sortir. La famille ne pose donc pas de questions à Léa, ils attendent qu’elle en parle d’elle-même ou qu’elle se livre à la police pour espérer retrouver la personne qui l’a enlevé. On imagine à quel point cela peut-être dur pour tout le monde, ils s’imaginent tout un tas de choses tout en espérant que ce ne soit jamais arrivé et elle, elle ne veut qu’une chose oublier et ne pas en parler. Surtout qu’en parler risquerait de le faire réapparaître !

Une histoire au cœur du drame haletant où l’on a envie de comprendre ce qui s’est passé. Antoine, lui, n’a jamais douté du retour de sa sœur, il attend, il est patient et il le fera encore quand celle-ci revient le temps qu’elle réussisse à guérir ! Il fera tout pour l’aider à s’en sortir, à la soutenir mais aussi à tenter de la comprendre et décrypter les signes. C’est un roman tout en émotion entre la famille, Léa ou encore son oncle. On ne peut pas rester insensible lors de notre lecture. On a l’impression d’y être et de vivre ces retrouvailles.

En résumé, La tête sous l’eau est un excellent roman, très bien écrit, il saura vous plonger au cœur de ce terrible drame familial et ne vous laissera pas indifférent ! Une très belle découverte pour ma part en cette rentrée littéraire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merediana 2018-09-11T16:35:32+02:00

J'avais énormément envie de lire ce livre, et je remercie NetGalley et la collection R de la maison d'éditions Robert Laffont de me l'avoir envoyé.

J'avais beaucoup entendu parler de l'auteur pour son fameux Je vais bien, ne t'en fais pas, que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire, et j'étais très impatiente de découvrir sa plume.

J'ai donc beaucoup apprécié ma lecture, que j'ai trouvée très touchante et prenante. On rentre vraiment dans l'histoire de cette famille déchirée par le malheur, et l'histoire de cette jeune fille qui revient après de longs mois de disparition.

Grâce à une alternance de chapitre entre le point de vue d'Antoine, et des mails de sa soeur Léa, on en apprend plus sur eux, et on se sent donc plus proche d'eux.

Léa reste d'abord très secrète sur sa disparition, et on ne peut qu'imaginer le pire. Sa famille tente de la préserver en lui cachant également des faits. Ce thème des non-dits est très bien exploité.

J'ai lu tout ce roman avec le coeur serré, pleine d'émotion et d'empathie pour cette famille dont aucun membre n'a été épargné.

Le suspense est également présent dans cette histoire, on sent un danger rôder autour de nos personnages, ce qui la rend très addictive et difficile à lâcher !

Je relirai très certainement d'autres livres de l'auteur, dont l'écriture est très agréable et nous emporte totalement dans son récit.

http://lecturesetchats.blogspot.com/2018/09/la-tete-sous-leau.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HubrisLibris 2018-09-13T11:03:54+02:00

Une disparition. Une famille qui se morcèle, tente de survivre à la pièce manquante. Apnée. Déchirement que l’on suit aux travers des yeux et pensées d’Antoine, le frère, quinze ans. Incompréhension envers cette soeur disparue. Fugue ou enlèvement ? Les questions tourbillonnent, assaillent son crâne sans jamais lui laisser la paix de quelques minutes. Comment. Pourquoi. Qui. Aurait-il pu faire quelque chose ? Que n’ont-ils pas vus ? Une plongée au coeur d'une famille craquelée.

Le deuil est avorté quand Léa est retrouvée. Jeune fille retournant à la surface de la vie. Muette de ce qui lui est arrivée. Les séquelles enfouies au profond du cortex. La peur de s’exprimer mais la joie d’avoir retrouvé ses parents. Comme Antoine, on voudrait comprendre, la secouer, lui dire de cracher l’enfer qu’elle a vécu. Rien. Olivier Adam offre un portrait juste d’une jeune fille traumatisée, d’une victime qui doit apprendre à se reconstruire. Apprendre à vivre avec un passif noir. Ne pas se défaire de l’ignoble mais parvenir à s’en servir. Resilience que Léa doit faire surgir.

La victime, ce n’est pas seulement Léa, c’est également toute la famille. Morcelée. Fracturée. Des liens familiaux qu’il faut à nouveau tisser. Et surtout, apprendre à vivre avec Léa, savoir lui parler, savoir quels gestes avoir.

On s'immisce à travers l’histoire de Léa via des lettres, un désespoir qui gravit crescendo.

D’une plume fluide et empreint de mélancolie, le roman s’absorbe aisément. Toutefois, j’en ressors avec un avis mitigé. Je n’ai pas détesté la lecture, je ne l’ai pas apprécié non plus. La faute, peut-être, à mon manque d’empathie envers les personnages, un désintérêt pour le sort de Léa et cette famille en morceaux. Cependant, je reconnais la qualité du récit, la justesse des mots.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marinouche_ 2018-09-17T16:23:23+02:00

J'attendais vraiment beaucoup avec ce livre notamment du aux avis plus que positifs que j'avais lu sur le sujet.

Mais malheureusement ça n'a pas collé avec moi.

Bien que la plume de l'auteur permette une lecture simple et sympathique, j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas assez poussés, pas assez profonds et qu'on ne faisait que les survoler.

Ce sentiment aurait carrément pu passer au-dessus de moi à cause/grâce au sujet IN-CROY-ABLEment difficile et prenant. Avec ça, le reste de la façon décrire de l'auteur, des personnages etc peuvent vraiment passer au second plan.

J'ai notamment eu cette impression à cause de ma lecture de "Perdue et Retrouvée" de Cat Clarke que j'avais trouvé parfait et plus approfondi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par greggio_fiona 2018-09-27T22:05:59+02:00

J’avais lu beaucoup snacks positifs sur ce livre été il est vrai que c’etait un bon livre mais il y a tout de même eu fait des choses qu’il m’ont un peu perturbées...

Tout d’abord, les dialogues me semblaient peu réfléchis : alors qu’un personnage est sencé raconter a un autre comment il s’est retrouvé à l´hopital, il lui parlait comme s’ils discutaient du dernier match de foot...

Ensuite, le livre étant petit, certain passage m’en parraissait bâclé, fait à la va vite..

Mais pourtant, le livre se lit assez vite et on est presque immédiatement dans le feu de l’action !

7/10

Une bonne lecture mais j’en attendais plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-10-07T07:43:51+02:00

Lu il y a dix ans, et rien retenu. Pas envie d'y retourner car il reste à lire de belles choses par ailleurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2018-10-07T20:32:30+02:00

Une écriture simple pour nous plonger avec cette famille "la tête sous l'eau", pour nous faire ressentir l'angoisse , l'horreur dans lesquelles sont plongés les membres de cette famille et notamment le narrateur, frère de la victime. Le lecteur évolue lui aussi dans cette ambiance sinistre du "semi-deuil" , pendant la disparition , puis après les retrouvailles de la victime, Léa, disparue et réapparue.

C'est une plongée dans l'horreur de l'attente, du mystère, de l'incompréhension. Un thème finalement actuel, ancré dans cette société où des affaires de ce genre peuvent arriver à n'importe qui.

Une famille comme les autres où les proches finalement ne se connaissent pas, et là encore Olivier Adam s'attaque à un thème important : Qui sommes nous vraiment ? Nous connaissons nous les uns les autres.

Le tout dans la simplicité d'un roman sous forme de thriller.

J'ai dévoré ce livre , j'ai voulu connaître l'histoire de Léa.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hugs-of-Narry 2018-10-08T16:18:59+02:00

Je suis malheureusement assez déçue par cette lecture.

Pour moi l'histoire est survolée. Il me manque des détails, des explications, de la profondeur dans les personnages, etc.

On suit l'histoire du frère de la victime, ce qui psychologiquement, peut être vraiment intéressant, mais pas assez recherché ici.

J'ai fini cette lecture avec encore énormément de questionnements. Tout allait trop vite ou trop lentement.

Léa est amoureuse d'une jeune fille, c'est une information que l'on comprend très rapidement par le biais de ses mails. Mais nous n'avons jamais les réponses de cette jeune fille. Franchement, à un moment donné, je me suis même demandé si elle existait vraiment... C'est quelque chose qui m'a dérangé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cllem 2018-10-08T21:06:13+02:00

Je sors de ma lecture en étant un peu mitigée. L'histoire de fond est intéressante, le résumé nous promet plein de choses mais j'ai trouvé que finalement l'histoire avait été un peu survolée, j'aurais voulu que l'auteur approfondisse plus le personnage de Léa, qu'on rentre un peu plus dans ses sentiments. C'est un bon roman, mais qui aurait pu être beaucoup plus développé.

Afficher en entier

Dédicaces de Olivier Adam
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Points : 7 livres

Editions de l'Olivier : 5 livres

Ecole Des Loisirs : 5 livres

Pocket : 4 livres

Flammarion : 4 livres

L'Ecole des loisirs : 3 livres

J'ai lu : 2 livres

Seuil : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode