Livres
432 811
Membres
354 804

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Rainer Maria Rilke

333 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par PoppyZ 2017-12-02T06:46:23+01:00

Biographie

RAINER MARIA RILKE - LE RÉSUMÉ DE SA VIE

Rainer Maria Rilke : Poète autrichien, né à Prague en 1875, dans une famille qui le destine à la carrière des armes. Il devint ainsi pensionnaire dans une école militaire avant d'être renvoyé en 1891 pour inaptitude physique. Il étudie alors le commerce avant de revenir dans sa ville natale où il exerce comme journaliste et écrit ses premières œuvres. En 1896, il part pour Munich et y rencontre en mai 1897 Lou Andreas-Salomé. Cette même année, il change son prénom René Maria en Rainer Maria. Après quoi sans réelles attaches, il vit en Italie, puis en Russie où il rencontre Tolstoï en 1899. Deux ans plus tard il fait un mariage éphémère avec Clara Westhoff, dont naitra une fille, Ruth. Secrétaire de Rodin à Paris à partir de 1905, il rompt avec ce dernier et erre à nouveau à travers l'Europe et au-delà de 1907 à 1910. Il abandonne peu à peu la prose pour se consacrer à la poésie, plus apte selon lui à restituer les "méandres de l'âme". En 1910, il fait la connaissance de la princesse Marie von Thurn und Taxis, qui sera son mécène jusqu'en 1920 et pour qui il composera les Élégies de Duino. Mobilisé dans l'infanterie lors de la Première Guerre mondiale, il revient rapidement à la vie civile et écrit en Suisse plusieurs recueils de poésies en français avant de décèder d'une leucémie en 1926.

PORTRAIT TRACÉ PAR UN CONTEMPORAIN

« La première fois que je le rencontrai je me souviens combien son apparence me déconcerta. Petit, maigre, chétif, avec un visage osseux et singulièrement étroit, un grand front admirable, un long nez pointu, des moustaches chinoises, un menton presque absent, et ces beaux yeux verts, singuliers, qui illuminaient toute sa physionomie. Il était d’une politesse cérémonieuse et raffinée … Mais cette politesse dissimulait mal une sorte de gêne … La solitude était sa plus grande passion. Il habitait une petite tour en ruine, au-dessus de Sierre, qui domine la vallée du Rhône, dans le Valais.

Ceux qui le côtoyaient savaient combien les Cahiers de Malte Laurids Brigge, ce livre admirable, étaient vraiment sortis de lui. J’ai entendu tomber de sa bouche vingt ou trente récits absolument pareils à ceux que l’on trouve dans son volume … Quand il parlait ainsi, il se soulevait à demi sur sa chaise, comme si un souffle léger l’emportait. Sa main faisait un geste de cadence et toute sa physionomie se modifiait … Son regard s’illuminait tout à coup et transformait cette mélancolie qu’on lui voyait généralement en une véritable exaltation lyrique.

Né à Prague d’une ancienne famille d’origine carinthienne, élevé en Allemagne, écrivain de langue allemande, ayant habité successivement l’Italie, la Russie, l’Espagne, le Danemark, la France, la Suisse, ces derniers temps, écrivain de langue française, il était tout naturellement un Européen et il n’avait aucun effort à faire pour le devenir … Ne demandant rien au monde des faits, il pouvait se concentrer entièrement sur cette vie intérieure, poussée chez lui à un tel degré que, sitôt qu’on l’approchait réellement ou par ses livres, la vôtre en était enrichie. La poésie était chez lui le suprême affleurement de cette vie intérieure.

Une idée capitale, pour Rilke, c’était que chacun devait avoir sa propre mort, une mort en quelque sorte autonome, qui fût à la fois la conclusion logique de la vie et le germe d’un développement nouveau. L’idée principale de sa poésie est résumée dans les lignes suivantes :

« Ainsi la vie n’est que le rêve d’un rêve,

Mais l’état de veille est ailleurs. »

Rien de la matière universelle ne lui était indifférent. Il y avait quelque chose de l’animisme des peuplades les plus primitives chez ce raffiné. Quand on étudiera l’espèce de système philosophique diffus dans son œuvre on y verra la part qu’il y a faite au mysticisme, au panthéisme, au quiétisme. Il en parlait lui-même avec un singulier attachement, et la moindre chose touchée devenait entre ses mains un talisman, une manière de correspondre avec quelque chose d’invisible, l’âme cachée de la matière. »

* Extrait d’un texte d’Edmond Jaloux rapporté dans « Hommage à Rainer Maria Rilke », Chronique des lettres françaises, 5e année, no 25, janvier-février 1927, p. 122-123. Présenté par Stéphen Moysan.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.95/10
Nombre d'évaluations : 67

5 Citations 39 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Rainer Maria Rilke

Sortie Poche France/Français : 2015-09-10

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par istvan 2018-01-15T23:43:47+01:00

Rilke est un merveilleux poète. Sa prose est donc aussi poétique et pleine de fraîcheur. Les deux histoires pragoises me laissent cependant un peu sur ma faim. Dans le registre des nouvelles rien ne vient égaler Maupassant...

Une bonne lecture à conseiller.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayonnante 2018-01-24T17:58:59+01:00

J'aime beaucoup la plume de cet auteur et même si j'ai du mal à apprécier la poésie de manière générale, j'ai beaucoup aimé les textes de cet auteur. Ce livre, qui est une anthologie, permet de donner un aperçu de toutes ses œuvres avec une sélection de poèmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mariep_15 2018-02-23T03:38:32+01:00

c'est un bon livre, pas nécessairement le livre le plus addictif, mais se lit bien dans une ride de métro ou d'autobus. C'est un livre beau à lire et inspirant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-05-08T12:34:19+02:00

J'avoue ne pas avoir accroché du tout à ce classique de la littérature. Pour moi, ce fut une lecture laborieuse dont le style comme l'histoire ne m'a pas interpellée. Dommage, c'est un rendez-vous manqué.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par may_booklovers 2018-06-14T17:11:19+02:00

Ce livre a changé ma vie ! Depuis Rilke est mon auteur préféré !

La première fois que je l'ai lu j'étais au lycée et mon monde à basculer à la lecture de ce livre. Il me comprenais, il écrivais des choses que je n'avais pas encore compris moi-même mais surtout il me comprenais moi une petite française de 16 ans et du 21eme siècle. Jusque là aucun auteur n'avais réussi à toucher mon coeur, mon esprit et mon âme en même temps. J'ai enfin compris la poésie grâce à lui, mieux j'ai commencé moi-même à écrire. La solitude, l'amour, la poésie/ l'écriture, la connaissance de soi, la religion. Tout y passe dans ces 10 lettres adresser à son ami Franz Kappus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blart 2018-07-09T23:40:20+02:00

J'ai apprécié les lettres de RM. Rilke, même si elles sont un peu longues, parfois répétitives et d'une écriture bien différente d'aujourd'hui. Les conseils que donne l'auteur à son correspondant sont sensés et nous font réfléchir nous aussintéresse, lecteurs, à qui les lettres ne nous étaient à la base pas destinées.

Dans mon édition il y avait en plus de l'échange épistolaire quelques poèmes écrits par MR Rilke. Je les ai moins apprécié. Je n'y ai pas trouvé de sens plaisant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par choupy78 2018-07-27T19:28:21+02:00

Bien qu'il soit intéressant de découvrir cette œuvre que Rilke a écrit dans sa jeunesse, je n'ai pas accroché à l'histoire ni même à l'écriture. Je pense m'être un peu perdue dans le récit, même s'il est bref.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par choupy78 2018-08-15T13:49:58+02:00

Je l'ai lu pou ma licence et je n'ai pas vraiment accroché. Certains passages m'ont plu mais j'ai globalement eu du mal à rester concentrée sur ma lecture ce qui a pu causer des difficultés de compréhension.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayonnante 2018-10-05T17:17:54+02:00

Avec ce livre, j'ai non seulement découvert la plume de Rainer Maria Rilke mais je l'ai surtout adorée.

Les réflexions qui sont abordées dans ce texte m'ont beaucoup parlée et les rapprochements que j'ai pu faire avec d'autres auteurs lors de ma lecture ont été particulièrement intéressants.

Je prévois donc bien sûr de continuer à lire des textes de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zelina 2018-10-17T13:28:57+02:00

Dans ce drame naturaliste en 3 actes écrit pendant sa jeunesse, Rilke exploite les motifs de la misère humaine et du ménage malheureux.

Après avoir volé son patron et avoir dépensé tout son argent, Klaus Girding est endetté et en proie au chantage de Merzen. Sa femme, Clémentine, véritable harpie, n'arrête pas de se plaindre. Elle aimerait qu'il réitère son vol puis propose de donner leur jeune fille, Eva, à la passion de Merzen pour qu'il cesse de leur réclamer son argent.

Eva est déjà fiancée au docteur Bauer qu'elle n'a pas revu depuis deux ans. Quand elle avait dix-sept ans, elle s'est enfuie avec un amant mais, honteuse, a rebroussé chemin avant d'avoir commis le moindre péché. Cependant, ses parents ont toujours pensé qu'elle avait consumé cette union non-officiel et elle s'en est trouvée déshonoré.

Comble de malchance, elle apprend désormais, par le biais de son frère Hans, un étudiant malappris, que son fiancé va en épouser une autre ! Elle le fait mander pour qu'il s'explique : il va épouser la fille du banquier, plus riche que Eva ruinée, bien qu'il ait toujours prétendu se ficher de l'argent.

Devant l'insistance de sa mère qui lui révèle que, si elle ne cède pas, son père ira en prison, Eva accepte de se donner à Merzen...

Spoiler(cliquez pour révéler)Mais au matin de cette nuit de prostitution, le père annonce qu'il vient de se dénoncer à la police, pour soulager ses remords. La mère, exaspérée, quitte la maison. C'est le moment que choisit le Docteur pour revenir demander Eva en mariage : i lsl s'est rendu compte qu'il se trompait en croyant aimer la fille du banquier. Eva lui révèle sa prostitution. Pris d'un accès de rage, Bauer l'étrangle.

Le père se tue d'un coup de pistolet au moment où la police arrive pour l'arrêter.

Cette pièce m'a rappelée par certains points les contes avec la méchante marâtre qui persécute à la fois son mari et sa fille. Clémentine est odieuse, Hans frivole. Eva et son père font de la peine par leur désir d'honnêteté qui se voit ruiné par la nécessité et la perfidie de la mère.

Afficher en entier

Dédicaces de Rainer Maria Rilke
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 5 livres

Seuil : 3 livres

Rivages : 3 livres

Points : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Viking Books : 1 livre

Turtleback Books : 1 livre

Actes Sud : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode