Livres
432 855
Membres
354 848

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chanson douce



Description ajoutée par Odlag 2016-06-10T16:46:23+02:00

Résumé

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 847 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2016-09-24T19:46:28+02:00

On se sent seul auprès des enfants. Ils se fichent des contours de notre monde. Ils en devinent la dureté, la noirceur mais n'en veulent rien savoir. Louise leur parle et ils détournent la tête. Elle leur tient les mains, se met à leur hauteur mais déjà ils regardent ailleurs, ils ont vu quelque chose. Ils ont trouvé un jeu qui les excuse de ne pas entendre. Ils ne font pas semblant de plaindre les malheureux.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par x-Key
Or

Il n'est pas nécessaire d'aller plus loin que les toutes premières lignes de Chanson douce pour comprendre que Leïla Slimani vient de glisser entre nos mains un roman qui sera sans concession. L'histoire s'ouvre en effet sur la mort brutale de deux jeunes enfants, assassinés par leur nourrice, laquelle étant dans le coma après avoir tenté, ensuite, de se suicider. On se retrouve donc dès les premières pages face à un fait tragique, mais également face à l'incompréhension vis-à-vis de cet événement : la coupable ne pouvant expliquer son geste. Il ne reste donc plus qu'à remonter plusieurs mois en arrière pour comprendre comment un telle chose à bien pu arriver.

Passé le premier chapitre servant d'introduction à l'histoire, le roman se découpe en plusieurs chapitres suivant tour à tour les personnages gravitant (de près ou de loin) autour du tragique événement à venir. De Myriam, la mère, à Paul, le père, en passant évidemment par Louise la nourrice elle-même ou par des témoins plus éloignés comme une voisine, l'histoire reconstitue peu à peu le cheminement des personnages ayant amenés à la tragédie finale.

On suit avec un certain malaise la façon dont Louise devient de plus en plus présente et indispensable au couple de parents, la façon dont elle s’immisce dans leur petit microcosme familiale. En parallèle, on se sent aussi gêné par la réaction des parents, souvent à double tranchant, qui adorent Louise autant qu'elle les dérange et qui ne savent jamais vraiment trop comment s'y prendre avec celle-ci. La plume de Leïla Slimani nous entraîne très facilement dans cette spirale un peu malsaine qui finit par devenir totalement perturbante, surtout pour le lecteur qui sait quelle issue est à prévoir et qui ne peut que constater l'aveuglement des parents et la montée de la folie chez Louise.

S'il est vrai que le roman m'a d'abord attiré pour son histoire (à cause de cette curiosité un peu malsaine qui donne envie d'aller mettre son nez au cœur d'un fait divers aussi horrible), j'ai poursuivi ma lecture (et ai adoré la poursuivre) pour l'écriture de l'auteur qui se positionne de façon toujours très juste. Bien sûr, il est difficile de douter de la culpabilité de Louise, pourtant, elle n'est jamais vraiment présentée comme un monstre, on se prend même souvent de pitié à son égard (à défaut d'empathie). Le rythme de l'histoire est également très agréable à suivre grâce à l'écriture concise de l'auteur qui sait clairement où mener ses lecteurs.

De cette histoire sous forme de thriller qui se présente plus comme une tragédie que comme le procès d'un drame, je retiendrais surtout cette impression à double tranchant, celle d'être percutée tout en essayant, en parallèle de comprendre comment la société peut créer des situations si dramatiques. La mélodie de cette chanson douce aux consonances venimeuses me restera en tout cas longtemps dans la tête.

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2016/09/livre-chanson-douce-de-leila-slimani.html

Afficher en entier
Or

Dès le premier chapitre, le lecteur est happé par l'histoire. Dans un appartement parisien, deux enfants viennent d'être sauvagement assassinés. Le sang est partout. La coupable est dans le coma. Il s'agissait de la nounou des deux chérubins. Que s'est-il passé ?

Lorsque Myriam se remet à travailler, elle est heureuse de tomber sur Louise, la nounou par excellence. Calme, ordonnée, serviable, patiente et toujours apprêtée, Louise possède de sérieuses références. En plus de s'occuper des enfants, elle fait d'elle-même le ménage et la cuisine et se rend très vite indispensable pour le couple. Elle semble parfaite. Qu'a-t-il bien pu se passer pour que Louise en vienne à commettre cet acte impardonnable ?!

Le personnage est très secret, très méticuleux et semble vivre à travers la famille qui l'emploie. Nous la découvrons au fil des pages et, au fur et à mesure, le suspense se fait de plus en lourd.

L'écriture est simple mais juste. Pas un mot de trop. Le personnage de la nounou est bien travaillé et le suspense est haletant. Le lecteur ne peut lâcher l'ouvrage avant la fin, avant de comprendre ce qui a bien pu se passer.

En conclusion, un thriller envoûtant et rondement mené que je vous recommande fortement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ginfiz 2018-10-15T11:59:30+02:00
Argent

Personnellement je n'aurai jamais acheté ce livre, rien dans le titre ou la couverture n'attire l'oeil, mais on me l'a prêté alors je l'ai lu. Que dire, j'aime le style de l'auteur, même si on sait dès le départ l'horreur du drame, on veut savoir pourquoi et là, je reste sur ma fin, c'est pas assez abouti pour moi. Il aurait mérité d'être étoffé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2018-10-14T14:44:27+02:00
Bronze

Ouaw. Il y a des livres qui sont difficiles, et Chanson douce est de ceux-là. Dès la première phrase, on sait qu'on lit un roman dur, sans fioritures. Le style de l'auteur est froid, précis, impersonnel, et pourtant, on va dans les pensées de personnages, étranges, imparfaits, et on découvre un Paris et un monde froid et cruel, raciste et sans douceur pour ceux qui ont besoin d'aide. Le personnage de Louise, particulièrement bien réussi à mon sens, est silencieux, solitaire. La nounou n'a pas eu une vie facile, mais cela ne la rend pas attachante pour autant, car cette femme peut faire peur par moment. D'abord parfaite pour la jeune famille, elle devient une espèce de parasite, qui se colle dans cette famille, qui se mêle à ce qui ne la regarde pas et qui refuse de les laisser.

Certaines descriptions m'ont aussi choquée. Loin de décrire la maternité comme quelque chose de magnifique, Leïla Slimani monte la vérité crue, sans voile.

Un livre à lire, mais attention à ceux qui sont un peu sensible

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nouvelan 2018-10-13T23:00:39+02:00
Bronze

un livre à belle plume, la fin ne se devine pas, le style est prenant, on sent une vraie complicité entre la nounou et les enfants, on se demande comment ça va finir et je ne savais pas comment elle allait s'en sortir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ClaireLoire 2018-10-07T12:19:08+02:00
Diamant

Une description méthodique du "pourquoi" d'un drame domestique dont on apprend l'issue dès la première page. Glaçant. D'autant plus qu'on s'identifie aisément à ce couple parisien d'aujourd'hui. Comment ne pas être gênée en lisant ce roman quand on habite Paris et qu'on est soi même parent ? C'est une des forces de ce livre, sa capacité à générer du questionnement.

L'exploration des relations sociales, humaines. Du rapport à la parentalité dans notre société est très bien vu. Un prix mérité pour un roman tout en subtilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par la-bouquineuse74 2018-10-03T17:08:59+02:00
En train de lire

http://labouquinerieimaginaire.wordpress.com/2018/10/03/chanson-douce-de-leila-slimani/

L’histoire :

Au premier abord, le résumé présage un drame familial, un petit polar simplet, mais ce n’est qu’une impression. Dès la première phase, le ton est donné. Le bébé est mort. Et nous savons qui est le tueur… Étrange ? Absence de suspense ? Pourtant c’est très intéressant !

De cette manière, on suit l’enquête non pas du point de vue de la victime ou ses proches, mais de tout ce qui se passe dans cette maison. Nous sommes à la fois une caméra et la pensée/les souvenirs des personnages : tout dépend du contexte. Nous savons (presque) tout et c’est très étrange voire très malsain.

On suit l’évolution de cette petite famille, depuis le jour où Myriam décide de reprendre le travail et d’embaucher une nounou pour ses enfants. Après un casting sévère, elle et son mari semblent avoir trouvé la « perle rare ». Celle qui saura aimer et s’occuper de leurs enfants, mais aussi de leur foyer. Louise, c’est plus qu’une nourrice : c’est aussi une cuisinière d’exception et une ménagère hors pair… La perfection incarnée ?

Les personnages :

C’est compliqué de décrire cette famille. Un père une mère deux enfants : un petit garçon et une fille. C’est une famille en apparence banale mêlant cris, pleurs, rires, joie et demandant beaucoup d’énergie ! On a droit à toute une analyse psychologique des relations de cette famille, une famille comme tant d’autres… jusqu’à l’arrivée d’une Mary Poppins des temps modernes : une nounou nommée Louise !

Questions morales :

Comme je l’ai écrit ci-dessus, ce livre n’est pas un policier ou quelque chose dans ce genre. Il traite plutôt un gros problème de notre société d’un point de vue très original et nous force à analyser et remettre en question nos petites habitudes…

Le problème, je pense, est une question de perception : la perception de soi et surtout celle des autres. Je vais sûrement hyperboliser les propos de l’auteure mais le message est fort. Nous vivons dans une société égoïste. Cette société est remplie de personnes à l’abri de leur confort quotidien qui ne s’intéressent pas aux autres. Ces personnes manquent de recul par rapport à leur proches et restent dans l’incompréhension face aux sentiments et aux besoins des autres. On fait tous partie de ses gens, mais à différentes échelles… Et je peux vous dire que Myriam et Paul ont atteint les sommets ! Louise, la perfection, sait se rendre indispensable mais à quel point ?

En biologie on pourrait dire qu’on passe d’une relation symbiotique à parasitaire ! (mais dans quel sens?)

A quoi bon faire des enfants si c’est pour que ce soit une nounou qui s’en occupe et pour ne pas les voir grandir ? C’est aussi une question du roman… Elle rejoint aussi la question de comment être la personne que l’on désire vraiment être. Comment être une femme, une mère, non pas une «««««« bonne épouse »»»»»» mais plutôt comment prendre soin de son couple en couple, de sa maison, et un métier génial ? Peut-on vraiment tout faire parfaitement soit–même ?

Nous ne serons heureux, se dit-elle alors, que lorsque nous n’aurons plus besoin les uns des autres. Quand nous pourrons vivre une vie à nous, une vie qui nous appartienne, qui ne regarde pas les autres. Quand nous serons libres.

Mon avis :

C’est un livre que j’ai beaucoup aimé. Il sait provoquer l’admiration, le dégoût, le questionnement, la peur et tant d’autres émotions. En même temps, l’écriture est très simple, les chapitres sont courts et bien rythmés, les personnages attachants… Je l’ai dévoré ! (merci mon Bouquineur ! ❤ )

Seul petit bémol : j’ai été déçue par la fin de ce livre. Ce livre a fait tellement de bruits que je m’attendait à une fin spectaculaire qui répondrait à la grande question du POURQUOI ! Mais non… Il y a bien une réponse mais ce n’est pas celle que je voulais. Ça ne doit pas être l’essentiel ! Encore une question. L’histoire commence par une scène de crime mais nous n’avons pas accès à toutes les données de « l’après ». A nous de nous faire notre propre jugement.

Sinon vous savez « pourquoi ce titre » ? (je suis intriguée)

Le destin est vicieux comme un reptile, il s’arrange toujours pour nous pousser du mauvais côté de la rampe.

Pour aller plus loin :

Extrait de l’interview de Leïla Slimani

Leïla Slimani, prix Goncourt 2016 : la nounou infanticide était presque parfaite

« Les personnages principaux de vos deux romans sont des femmes…

Peut-être simplement parce que je suis fascinée par les femmes. Il y a une question que je me pose depuis longtemps, et que je n’ai pas fini de me poser: comment être une femme libre tout en étant une épouse, une mère et tout en répondant à certaines injonctions de la société. Car la société n’encourage pas vraiment les femmes à se marginaliser. La question de l’espace qui leur est offert me semble très importante.

Pour cette raison, il me semble très important de développer un regard féminin sur et dans la société. Beaucoup de lectrices me disent qu’elles en ont assez de la façon dont les femmes sont représentées, par les hommes, dans le cinéma ou la littérature : soit idéalisées, soit caricaturées. Il leur semble nécessaire que ça change. »

http://bibliobs.nouvelobs.com/tous-feministes/20171102.OBS6853/leila-slimani-le-corps-des-femmes-est-un-champ-de-bataille.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par litteralementvotreblog 2018-10-01T17:51:08+02:00
Bronze

l'histoire est très intéressante et profonde, teintée de noirceur et d'une ambiance malsaine.

http://litteralementvotreblog.blogspot.com/2018/10/chronique-105-chanson-douce.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rebillard 2018-09-14T17:47:25+02:00
Diamant

Il faut bien lire un prix Goncourt de temps en temps!!! Souvent c'est un pensum ! Pas pour Chanson Douce. Leila Slimani prend beaucoup de risque en dévoilant l'issue du roman dès le premier chapitre. Je pense que cette décision est judicieuse et originale. D'un coté on comprend mieux l'esprit torturé de la nounou et d'un autre coté cela gâche un peu le suspens. C'est le truc de la vieille série policière télévisée "Colombo" (Sourire !)

Le résultat est là malgré le fait que vous connaissez la fin du livre dès le début vous ne pouvez pas lâcher le livre. Grace à l'écriture parfaite et envoutante de Slimani !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo971 2018-08-28T23:46:42+02:00
Bronze

Une écriture très agréable, une héroïne qui semble un peu fade et trop "bien" pour être vraie, une fin d'histoire bouleversante, bref, un petit moment de lecture sympathique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par julieepie 2018-08-25T16:45:55+02:00
Diamant

Vous entrez dans ce livre au cœur d'une scène de crime. Deux enfants retrouvés morts. Du sang, une arme, trois corps.

Vous êtes surpris car le titre ne présageait rien de cela. Une chanson douce... Qui n'a jamais entendu sa douce mélodie, son air réconfortant, ses paroles attendrissantes ?

Au lieu de cela pourtant, ce sont des cris et des pleures que vous percevez.

Que s'est-il passé ? Leïla Slimani vous le raconte avec brio, usant d'une plume fluide et légère, qui vous tiendra fermement prisonnier de son intrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par passiondulivre88 2018-08-24T12:57:03+02:00
Bronze

Roman peu engageant étant donné l'un des thèmes abordés, à savoir le meurtre d'enfants en bas âge. D'autant plus que le livre débute par l'état des lieux qui suit la tuerie dans un pavillon bourgeois. Qu'a bien pu pousser une nounou adulée, irréprochable dans sa fonction, à atteindre ce terrible point de non-retour ?... En grattant le vernis... Livre plaisant à lire malgré, bien sûr, la noirceur du sujet et la grisaille des sentiments décrite.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Chanson douce" est sorti 2018-05-03T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 03 Mai

Dates de sortie

Chanson douce

  • France : 2016-08-18 (Français)
  • France : 2018-05-03 - Poche (Français)

Activité récente

Kosme l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-30T02:12:46+02:00
Mar- l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-26T16:42:24+02:00

Les chiffres

Lecteurs 847
Commentaires 168
Extraits 46
Evaluations 280
Note globale 7.66 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode