Livres
432 574
Membres
354 605

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Frontière barbare



Description ajoutée par Lycandra 2013-04-07T09:02:56+02:00

Résumé

En tant qu’exovétérinaire, David Sarella parcourt l’univers de monde en monde, pour le compte de l’Organisation des planètes unies. Sa mission : pacifier et réhabiliter les exomorphes belliqueux, une fois les conflits terminés. Il est aidé par sa femme, Ula, qui possède elle-même des gènes extraterrestres. Leur nouvelle mission les entraîne sur la planète Mémoriana, où un cessez-le-feu semble sur le point d’être négocié. Sur place, toutefois, les exomorphes ne s’en laissent pas conter et la situation s’avère plus dangereuse que prévu. Pour son grand retour à la science-fiction, Serge Brussolo nous offre une aventure palpitante au cœur d’un monde inconnu, tout en continuant à explorer, avec l’imagination débordante qui lui est propre, les profondeurs de la psyché humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 16 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maks 2016-07-15T00:08:21+02:00

Une fois le seuil de la RUCA franchi, nous nous retrouverons parachutés en enfer. Livrés à nous-mêmes, sans espoir de secours. Vous allez rencontrer des mecs qui vivent carrément au Moyen Âge, qui collectionnent les scalps, boivent dans le crâne de leurs ennemis et leur mangent le cœur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maks 2016-07-23T16:21:50+02:00
Or

J'ai vraiment trouvé ce livre plaisant autant que déroutant au début. On y suis un exovétérinaire qui soigne les "monstres" de diverses planètes pour le compte de L'Organisation de Planètes Unies (OPU), il va se retrouver embarqué dans des aventures incroyables et très périlleuses et sa vie personnelle va être bouleversée.

Un scénario très original sur le fond mais aussi assez facile à suivre, un bestiaire hallucinant, des personnages au caractère bien trempé, attention par moment c'est vraiment pas pour les plus jeunes lecteurs (des scènes très dure de violence, de viols, d'autodestruction etc)

J'avais lu que Brussolo etait un spécialiste de l'absurde, c'est le cas ici, beaucoup d'extravagance dans le récit mais ça donne un plus au roman.

Je pense entamer prochainement la suite qui est : Ange de fer, Paradis d'acier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kprecieuse 2013-12-30T13:10:38+01:00
Argent

En ce qui me concerne, c’est mon premier Brussolo. Et je peux déjà affirmer qu’il ne sera pas le dernier.

Dans ce roman, nous découvrons entre autres David Sarella, un exovétérinaire, qui a pour mission d’aller de planètes en planètes afin de soigner les exomorphes. Ce sont les animaux aux gênes extraterrestres, souvent utilisés en arme de guerre. Il est secondé au début du livre par sa femme, Ula, qui est infirmière. David est envoyé sur la planète Memoria qui est sur le point de passer un pacte de paix. Mais ce qui était censé être une longue mission sans grand danger va complètement virer de sens et se transformer en cauchemar pour David, jusqu’à devenir une quête personnelle désespérée.

Il est très dur de raconter l’intrigue sans spoiler. L’auteur va de rebondissements en rebondissements. On enchaîne dès les premières pages et on est surpris plus que d’accoutumé dans un roman, même de science-fiction. Personnellement je ne pensais vraiment pas que l’histoire allait chavirer autant. Au début, elle prend le chemin qu’on s’attend à lire, et sur la deuxième moitié on a l’impression de lire un tome 2.

Les personnages sont attachants. David est une personne que personnellement j’aurais aimé plus « rentre dedans ». C’est un amoureux désabusé et dépassé qui aime son métier et qui a des valeurs personnelles profondes. Il va nous donner la plus belle preuve d’amour, du pardon à la quête de l’impossible. Ula m’a fait dérailler dans un premier temps. C’est une jeune humaine avec des gênes extraterrestres, qui fait d’elle une femme guerrière, qui ne vit que pour le combat au détriment de sa famille. En tant que mère, évidemment, elle m’a heurtée par moments. Mais sa fougue et sa folie ont aussi su me faire rire. On rencontre aussi Itaî un extraterrestre barbare, qui va suivre David dans sa quête. On va commencer en le détestant et finalement se rendre compte que lui aussi amène des valeurs pures et fidèles. Il sera une épaule sécurisante tout au long des pages. Et puis, évidemment, il en fallait bien un : Akenôn, prêtre de l’ordre universel intergalactique, présent pour court-circuiter la mission de l’armée. Leur but étant de laisser les massacres se faire pour faire que l’évolution évolue naturellement, malgré les morts que cela peut engendrer (la loi du plus fort…). Il m’aura hérissé les poils plus d’une fois.

Et enfin ce monde et ses animaux de guerre. Quelle vision effrayante. Chaque animal devient une machine, toutes plus puissantes les unes que les autres. On va pouvoir découvrir des éléphants hauts de 10 mètres et cracheurs de feu, ou encore des ptérodactyles pondeurs de bombes, pour ne citer qu’eux. Un environnement encore plus dangereux avec des cactus cracheurs d’épines, des villes vivantes… On passe de la jungle au désert. La civilisation moderne aux indigènes avec une touche d’intelligence artificielle. Un univers entier et complexe.

L’écriture de l’auteur est adroite. Elle nous mène là où elle veut. Bien que le vocabulaire est nouveau pour ce qui est de la population, des exomorphes et autres, on n’est pas perdu. On se retrouve très vites dans les noms qui nous sont inconnus. Aux travers de cette histoire complète, l’auteur aborde des débats de notre quotidien. Il nous manipule sans le savoir à réfléchir sur notre propre société. Chapeau.

http://www.kerandre.fr/kprecieuse/iletaitunefois/?p=1073

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lycandra 2013-06-18T11:12:49+02:00
Diamant

Alors commençons par le commencement! Nous suivons les aventures d'un vétérinaire un peu spécial, David Sarella. Son travail consiste à s'occuper d'Exomorphes - des extra-terrestres - et à les pacifier. Ces exomorphes causent du soucis à l'organisation des planètes unies car ils se font souvent la guerre. David doit donc, quand ça dérape, se charger de les "calmer".

Le résumé nous lance directement dans l'atmosphère et l'univers de ce roman. Pour ma part, j'attendais beaucoup de l'auteur dans le développement de ce monde qu'il crée au fil des pages. Et je n'ai pas été déçue!

Brussolo a constitué un assez gros bestiaire! Ces peuples extra-terrestres décrits dans le livre se font en effet la guerre sans armes et machines comme nous la connaissons. Ils envoient des animaux pour se battre. On retrouve notamment celui de la couverture, un éléphant sans oreilles cracheur de feu! Ou encore des moineaux tranchants, découpant tout ce qui se trouve sur leur passage.Les inventions de la part de l'auteur ne s’arrêtent pas. En si peu de pages, il arrive à nous décrire un univers très complet, avec des inventions toujours plus farfelues. Même si certaines choses m'ont fait penser à ses précédents romans, il parvient à un moment donné, à prendre une toute autre direction et introduire de nouvelles idées sur ce qui semble les mêmes bases.

Il ne développe évidemment pas que le coté animal. L'action se passe dans un futur assez lointain. Bon nombre d'avancées ont eu lieu. L'auteur fait s'alterner les lieux de son romans en les intégrant merveilleusement bien dans l'histoire. Ainsi ont voit en premier lieu en quoi consiste le travail de David, on le voit sur Terre et également sur la planète du résumé, Mémoriana.

Cela permet de présenter plusieurs modes de vies et de nous montrer également l'évolution de notre planète. Brussolo insère également de léger éléments historiques relatifs à l'évolution future de la Terre. Il ponctue aussi son récit de références et d’événements de nos connaissances actuelles, ce qui nous fait toujours ressentir que David est un Terrien.

Tout cet ensemble permet donc une lecture agréable et vraiment intéressante. J'ai savouré chaque nouvelle découverte. Je ne le dirais jamais assez, l'imagination de Brussolo me fascine. J'en reste parfois bouche bée.

Au niveau de l'intrigue, je dirai que le roman se découpe en deux parties. Le début, jusqu’à la moitié à peu près, est plutôt calme. C'est un avant goût de ce qui peut nous attendre par la suite, une introduction à l'univers de l'auteur.

L'histoire se met en place doucement et monte en crescendo J'ai trouvé beaucoup plus d'intérêt à la deuxième moitié du roman, je ne pouvais plus le lâcher... Je ne peux vraiment pas vous révéler ce qui s'y passe, comme je l'ai déjà dit, tout est une découverte. Même au niveau de ce que l'auteur invente, ce serait vous gâcher l'histoire!

Je peux aussi vous dire, que je me suis jamais ennuyée pendant ma lecture! Vers le milieu, l'action se pose, ralenti, s'apaise. Et pouf! Ça repart! Il se passe toujours quelque chose, jamais un moment creux et inutile. C'est d'ailleurs comme ça dans tous les livres que j'ai pu lire de lui. Je me suis vraiment amusée à lire ce livre, c'était une réelle distraction.

Le roman est parfois quelque peu glauque. L'univers est noir, un peu gore de temps en temps.

J'ai trouvé David très attachant. C'est un personnage lambda, avec des réactions humaines. Une personne que l'on pourrait croiser dans la rue, un personnage qui semble réel.

La femme de David, Ula, est tout le contraire de l'image stéréotypée de la femme. Elle en est l'opposé, assez masculine par ses comportements. Je trouve que ce genre de personnage féminin revient souvent chez cet auteur.

Les personnages secondaires de l'histoire m'ont énormément plus. Ils sont tous différents, avec une vraie personnalité. En plus de savoir gérer l'univers et l'intrigue, l'auteur manie ses personnages avec brio. J'adore.

L'auteur développe certains thèmes dans ce livre. Une grande part est consacrée à la guerre et aux nouvelles civilisations. On retrouve également la colonisation à une tout autre échelle. La religion a également sa part dans l'oeuvre. L'avis de l'Eglise sur les peuples colonisés est en totale opposition avec la colonisations de notre histoire. Ils ne les voient pas comme des sauvages qu'il faudrait éduquer et leur apporter la bonne parole. Au contraire, ils veulent leur laisser le droit à l'évolution passant notamment par la guerre. J'ai beaucoup aimé cette opposition là.

L'humain est vu d'un œil étranger, celui de l'extra terrestre pas du tout constitué comme nous. La faiblesse de l'homme y est décrite. Que ça soit une faiblesse mentale comme les sentiments, ou une faiblesse physique, l'auteur ne laisse rien au hasard. Il décrit ces faiblesses qui font de nous des hommes.

Afficher en entier

Date de sortie

Frontière barbare

  • France : 2013-03-28 - Poche (Français)

Activité récente

Schlaaf l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-17T10:31:35+01:00
bgn91 l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-11T23:51:02+01:00
Maks le place en liste or
2016-07-22T20:57:13+02:00

Les chiffres

Lecteurs 16
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 9.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode