Livres
432 648
Membres
354 657

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Gladiatores



Description ajoutée par Mixjux 2016-08-29T14:47:40+02:00

Résumé

Au cours d’une chasse improvisée dans les bois, Abrax, jeune prince barbare, est fait prisonnier par un contingent de soldats romains. N’écoutant que son courage, Laucos, son compagnon, part à sa recherche. Mais aveuglé par son amour, l’intrépide Gaulois tombe à son tour dans les filets de l’ennemi. Captifs, les deux amoureux sont envoyés à Narbonne, cité placée sous la domination de Rome, afin d’y combattre comme gladiateurs pour le compte de la maison Gradius.

Dès lors, les deux hommes n’auront de cesse de vouloir s’enfuir, quitte à se mettre en danger. Mais leur projet sera vite compromis par le sanguinaire Curion Titus Gradius, dont la soif de pouvoir n’a d’égale que la cruauté.

Le couple trouvera-t-il la force nécessaire pour survivre au funeste destin qui attend chaque guerrier dans l’arène ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Floreen 2018-04-23T14:15:00+02:00
Bronze

Si l’histoire est franchement sympa, j’ai trouvé le tout trop, trop court et long à la fois. Court, car le roman fait 160 pages. Long, car au début, avec toutes les descriptions de paysages, de personnages… il y a quelques longueurs. Et il y a peu de place dans le livre pour ce qu’il se passe lorsque les personnages deviennent gladiateurs, je trouve cette partie là traitée de manière trop rapide. J’aurais aimé avoir plus de détails sur les ressentis de Laucos et Abrax, surtout quand on voit ce qu’ils vivent. C’est dommage, ça manque d’émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BooksandKo 2018-04-18T08:27:45+02:00
Or

Je participe à un challenge de lecture où il est proposé de lire un roman historique. n’étant pas du tout intéressée par ce genre, choisir ma lecture n’a pas été aisée. Après maintes recherches, j’ai donc porté mon dévolu sur un auteur que je connaissais pas et sur une période qui m’a semble plus facile à appréhender. Et je ne regrette pas mon choix.

Dès les premières lignes, j’ai été propulsée au temps gaulois, des romains et des gladiateurs. Tout y est parfaitement décrit, les termes utilisés sont d’époque. Tout est cohérent au point je m’attendais presque à voir Maximus se joindre à notre duo de combattants.

Les deux héros sont puissants, attachants, touchants et fidèles à eux mêmes jusqu’à la dernière page. Et que dire de cette fin ?? Pour ma part, les larmes n’étaient pas loin.

Le choix d’un roman court est juste parfait car l’auteur a su donner toute l’intensité nécessaire en peu de pages. Impossible de s’endormir tant le rythme est soutenu et captivant. Les sentiments sont exacerbés pour le meilleur et le pire. Je remercie pour cette immersion au temps des péplums.

Je ne regrette pas mon choix et conseille vivement ce roman à tous ceux qui ont envie d’une aventure hors du temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LittlexHeart 2017-11-04T00:33:56+01:00
Bronze

Une jolie histoire particulièrement triste mais vraiment attachante l'amour entre les deux personnages principaux est vraiment beau.

N'étant pas fan des romans historiques, je dois tout de même avouer que c'était une histoire agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par choupie-s 2017-09-07T09:27:03+02:00
Lu aussi

http://www.bookkyuden.com/pages/la-bibliotheque/les-livres/titre/e-h/g-h/gladiatores.html

Gladiatores, permet de passer le temps, mais rien de plus. La plume de Marcus M.D. est simple, efficace et permet de donner à l’ensemble du texte une réelle fluidité de lecture.

L’idée de base est intéressante et originale, mais elle n’est exploitée qu’en surface. Si les opportunités sont présentes pour empêcher l’histoire de lasser, elles ne sont pas utilisées pleinement et n’empêchent en rien l’ensemble d’être fade.

Au départ riche de références, l’univers ne maintient pas la cadence se référant un peu trop à un film très connu du genre, Gladiator. Le livre se trouve ainsi vampirisé par l’influence hollywoodienne, et cela jusqu’à copier certains personnages, coupant ainsi les personnages originaux de toute saveur et d’une possibilité de réel épanouissement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rineska 2017-08-08T21:50:03+02:00
Or

Mais que ce livre m'a frustré! Il est bien trop court!

L'auteur nous offre une immersion compléte dans l'Histoire, avec un récit prenant, et des personnages poignants.

Mais, mais, mais, pourquoi certaines scènes clés ne sont pas plus développées? Pourquoi les ressentis des personnages ne sont pas plus travaillés? Le plus de ce type de style, est que l'on va directement à l'essentiel, mais cette novella palpitante aurait pû donner un superbe roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilylelfe 2017-05-17T12:25:01+02:00
Or

Tout d’abord, un grand merci à Mix Editions pour ce beau partenariat.

J’avais entendu parler en bien de Gladiatores, et je n’ai pas été déçue par ma lecture. On m’avait prévenu qu’il fallait prendre ce roman comme une histoire « grand spectacle », et en effet, c’est tout à fait l’effet que cela m’a donné. En positif, j’entends. Ce livre m’a fait penser à un bon péplum : agréable à lire, rempli de rebondissements et d’action.

L’écriture de Marcus, sans être littéraire, est douce et fluide, et les pages se déroulent sans qu’on ait envie de s’arrêter. Si cette plume agréable est peut-être moins aiguisée que ce que j’ai pour habitude de lire, elle n’en reste pas moins très parlante, très vivante, et addictive. Elle est parfaite pour le style à la fois léger et brutal de ce roman sanguinaire. Parfois, je suis restée un peu sur ma faim sur certaines descriptions ou actions, j’en aurais aimé plus, mais je perçois cela comme positif car, pour moi, cette légère frustration par moments est la preuve que la magie a fonctionné et que j’avais bel et bien envie d’être complètement engloutie dans l’histoire.

J’ai eu besoin d’un peu de temps pour entrer dans le roman. L’ambiance se pose immédiatement, et elle est très bien retranscrite, je trouve. On est très rapidement plongé dans une autre époque, avec certaines descriptions bien tournées et parlantes, et un vocabulaire qui se rapporte à l’époque gallo-romaine, jalonnant le livre, nous permettant de nous glisser tout à fait près de nos deux héros et de vivre leurs aventures à leurs côtés. Ce qui m’a donné plus de fil à retordre au départ, ce sont les deux personnages principaux, que j’ai pourtant par la suite apprivoisés et appris à vraiment apprécier. Au fil des pages, on s’attache à eux, et on les découvre de plus en plus, toujours sous de nouvelles facettes qui ne peuvent que nous rapprocher d’eux. On va dire qu’au début, je les ai trouvés orgueilleux et butés, mais que cette première impression a rapidement été effacée, dès que l’on se retrouve pris dans le piège infernal qui va les projeter tous deux dans un monde terriblement violent et douloureux.

Un point extrêmement positif de ce roman, pour moi, a été l’amour inconditionnel qu’Abrax et Laucos se portent dès le départ. C’est finalement assez rare, une romance qui démarre sur une histoire d’amour déjà posée et assumée. La passion et la tendresse de nos deux beaux gaulois est une touche de douceur dans un monde de brutes, une perle dans un océan de sang et de souffrances, une touche d’amour dans un univers rempli de haine et de cruauté. Nos deux héros, certes, sont des « barbares », têtus, bornés, violents, mais leur amour est leur force, même si cette force peut, parfois, sembler faiblesse… C’est lui qui les guidera sur le chemin, qui leur permettra de passer toutes les épreuves, qui leur fera, enfin, accomplir ensemble ou séparément des choix parfois terribles. Leur immense besoin de se protéger l’un l’autre sera à la fois ce qui leur causera des soucis et ce qui leur permettra de garder la tête haute, quels que soient les évènements. Inséparables, ces deux guerriers brutaux et têtes brûlées possèdent chacun un cœur pur et une tendresse mutuelle qu’on ne peut leur arracher. Ils vont tout perdre, au cours de leur long et douloureux périple, tout, sauf eux-mêmes… sauf l’autre. Sauf cette certitude que rien, ni la douleur, ni la peur, ni le danger ni la mort ne pourra jamais les séparer. J’ai trouvé cette histoire d’amour belle, et émouvante. C’est un fil directeur doux et solide qui nous guide à travers les aventures de nos deux héros sans jamais vraiment nous faire douter d’eux. Certes, on va de surprise en surprise, au cours de ce roman, de bouleversement en bouleversement, peut-être même de frustration en frustration, mais s’il existe une assurance, c’est celle que Laucos et Abrax, ensemble, seront toujours plus forts que le roc.

J’ai plus apprécié la personnalité de Laucos que celle d’Abrax, même si, on peut le dire, nos deux gaulois sont inséparables, presque indissociables. J’aime sa tranquillité, sa douceur, sa « fragilité » qui cache en vérité une immense force. Il est plus posé et réfléchi que son compagnon, a une façon bien à lui de se sacrifier, ou d’obéir à Abrax, confiant plus que tout en son amant. Abrax est plus « brut de décoffrage ». Sa jalousie est touchante, son désir de toujours protéger Laucos également. Parfois, son manque de discernement donne envie de le secouer un peu, mais il est brave, courageux, et prêt à n’importe quoi pour sauver Laucos… ou pour rester à ses côtés, pour toujours. A mes yeux, Laucos représente la force tranquille, Abrax, la puissance des sentiments. S’ils sont tous les deux de féroces guerriers, leurs personnalités sont par moments joliment contrastées. J’aurais aimé creuser plus encore leurs caractères, peut-être par le biais de plus nombreuses scènes du passé, comme celles que Marcus nous offre au début du roman. J’ai apprécié ces touches de douceur nous faisant remonter sur d’anciens moments clefs de la vie de nos deux héros, leur découverte mutuelle, leur tendresse, la pureté de leur amour. J’ai regretté qu’il n’y en ait plus par la suite, même si c’est vrai qu’une fois à Narbonne, on est pris dans le feu de l’action et que les pages défilent à toute vitesse, sans qu’on parvienne à s’arrêter.

La plume de Marcus possède une sensualité plutôt « brutale », que j’ai beaucoup appréciée. Les scènes érotiques sont bien posées, on y trouve à la fois tendresse et fougue, dans un style plutôt cru très réaliste. Ce n’est pas la première fois que je remarque que les auteurs hommes ont une manière souvent différente des femmes d’aborder le sexe, avec moins de poésie mais tout autant de charme. Ici, particulièrement, les deux acteurs de ces scènes étant deux guerriers, cette façon tranquille d’aller droit au but est, pour moi, un grand plus, qui cadre parfaitement avec le thème et l’ambiance du roman. Ces scènes d’amour, si charnelles, ont égrainé le livre avec justesse, et apportent à l’histoire des notes à la fois douces et bestiales très agréables. J’aurais été curieuse de voir aborder une scène avec Curion, mais j’acquiesce avec le choix de l’auteur de ne pas en avoir décrit, d’ailleurs ce choix résonne avec la résolution de l’impliqué d’éviter d’en parler…

En résonnance avec ces scènes érotiques, j’ai beaucoup aimé les scènes de combat, nombreuses, qui ont évidemment une immense place dans l’histoire. Moins précises et affinées que leurs consœurs sensuelles, elles n’en restent pas moins passionnantes et vous poussent à faire défiler les pages toujours plus vite. Quel suspens, parfois… je dois le dire, on s’attend à tout moment à ce qu’Abrax ou Laucos se fasse blesser cruellement, ou même un de leurs « proches » (Pélas, notamment, personnage dont je n’ai pas parlé mais dont j’ai énormément apprécié la tranquille et discrète présence amicale). A chaque chapitre, on se demande si nos deux héros vont trouver un moyen de s’enfuir, ou bien s’ils vont subir pire encore qu’ils n’ont déjà subi. Je me suis parfois demandé si l’un d’eux n’allait pas mourir… On savait qu’aucun des deux ne partirait sans l’autre, mais c’était là la seule certitude.

Je ne vous raconterai bien évidemment pas ce qui se passe dans ce roman rempli de rebondissements, mais j’espère vous avoir assez intrigués pour vous donner envie de le découvrir par vous-mêmes ! Gladiatores est, pour moi, un bon moment de lecture et de divertissement. Emouvant et sensible, cruel et violent, le monde dans lequel évoluent nos deux héros ne peut pas laisser indifférent. Je ne peux que vous en conseiller la lecture, vous pousser à découvrir l’univers difficile et pourtant tendre d’Abrax et Laucos…

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-gladiatores-marcus-md.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElsReader 2017-03-03T18:16:04+01:00
Diamant

On ne peut pas rester insensible face à une histoire comme celle-là... Et je ne déroge pas à la règle...

J'ai passé cette lecture sur des charbons ardents, mon petit cœur serré et battant à la chamade dans ma poitrine, la peur au ventre ! Mais aussi avec beaucoup de tendresse, d'affection et de compassion pour ces deux jeunes hommes.

De cet amour sans borne, sans limite qui les poussera à tout pour se secourir et se protéger ou protéger l'autre, coûte que coûte... Un amour tellement puissant, fort et pur qu'ils vont tout sacrifier pour rester ensemble...

J'appréhendais cette lecture, car au fond, je savais qu'elle ne me laisserait pas de marbre, qu'elle allait m'en faire baver et souffrir... Oh comme j'ai pleuré !

Ce roman est, pour moi, une ode à l'amour. C'est le récit de l'abnégation de deux personnes, de sentiments inconditionnels et d'amour incommensurable... Un amour éternel...

Ces deux hommes évoluent dans un monde cruel, dur, horrible et pourtant leur histoire est, en quelque sorte et à sa manière, romantique...

Bon, si je vous dis que la plume et le style de l'auteur sont doux, mais durs à la fois et qu'ils laissent passer les émotions.., vous me croirez ? (Rappelez-vous, j'ai pleuré comme une madeleine !) Un style fluide et captivant, j'ai hésité à poursuivre ma lecture, tellement elle m'atteignait et m'oppressait et pourtant... Je ne regrette pas ma persévérance...

C'était douloureux ! Dur ! Fort ! Larmoyant ! Mais tellement beau...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mine1205 2016-11-22T10:04:50+01:00
Or

Histoire sympa Belle histoire d amour et d amitié et découverte d un auteur que je ne connaissais pas

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Brigitte-Alouqua 2016-09-26T10:19:56+02:00
Diamant

Voila le genre d’histoire qui vous laisse une trace indélébile quand vous refermez le livre. Une histoire qu’il est impossible d’oublier de si tôt.

Voici encore une preuve que l’on peut puiser toute la force dont nous avons besoin pour faire face aux épreuves dans l’amour qui nous unit à la personne aimée.

Cette histoire pleine de violence est bouleversante, poignante, superbe tout simplement. Nous sommes au temps des gladiateurs, cela vous donne déjà une petite idée de la violence qui règne dans ce livre. Des films et des séries ayant cette trame sont nombreux, vous avez déjà certainement visionner un de ces films, vous savez donc à quoi vous attendre.

L’amour qui uni Laucos et Abrax est fort, sincère, mais sera t-il à l’épreuve de tout ce qui se dressera sur leur chemin ? Leur amour est tellement magnifique, qu’il ne peut en être autrement, il ne peut y avoir d’autre fin qu’un Happy End. Mais vous connaissez les auteurs, ils sont souvent sadiques et ils ont la manière de nous faire tourner en bourrique et à nous retourner émotionnellement dans tout les sens.

Honnêtement, je trouve que le résumé en dit bien assez, je ne voudrais pas en dire plus et vous gâcher le plaisir de découvrir cet amour au temps des Gladiateurs. Je peux néanmoins vous certifier que leur histoire ne vous laissera pas indifférent, qu’elle vous prendra les tripes et vous remuera.

Si besoin de vous convaincre, autrement, sachez que j’en suis sortie avec les larmes aux yeux et que je ne peux que faire de ce livre un de mes coups de cœur de cette année. C’est tout simplement une petite merveille à découvrir de toute urgence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oxanes 2016-09-26T09:29:13+02:00
Or

Une plongée sans concession dans l’univers des gladiateurs au temps de l’empire romain. Comme d’autres lectrices, le début m’avait rappelé Astérix, dans la manière de vivre des gaulois (y’a même une vague notion de magie), mais par la suite il est clair que l’univers est loin d’être le même.

Rien ne sera épargné à nos deux héros quand ils débuteront l’entraînement, mais malgré les difficultés, ils restent soudés et gardent leur fierté. Leur relation est vraiment solide, on sent bien que quoi qu’il arrive, Curion n’arrivera pas à les séparer. L’espoir perdure malgré tout en eux et ils n’auront de cesse de réfléchir à un moyen de s’échapper, un moyen qui pourrait venir de là où ils ne s’y attendent pas et j’ai tremblé et espéré avec eux, mais également pour leurs compagnons de galère, notamment le sympathique Pelas, alors que la mort les attend à chaque combat.

L’écriture de l’auteur est vraiment agréable, on sent qu’il y a eu de la recherche sur les objets et coutumes de l’époque, et le vocabulaire est recherché sans être prétentieux ce qui donne une lecture fluide et passionnante. Les descriptions sont superbes, que ce soit au niveau des paysages et divers lieux, qu’au niveau des combats que l’on imagine très bien.

Une vraie réussite.

Afficher en entier

Date de sortie

Gladiatores

  • France : 2016-09-22 (Français)

Activité récente

Lykoos le place en liste or
2017-08-27T10:15:21+02:00
debou le place en liste or
2017-03-01T18:57:10+01:00

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 14
Extraits 0
Evaluations 18
Note globale 7.78 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode