Livres
432 898
Membres
354 889

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Nausée



Description ajoutée par anonyme 2009-08-08T15:51:32+02:00

Résumé

Donc j'étais tout à l'heure au Jardin public. La racine du marronnier s'enfonçait dans la terre, juste au-dessous de mon banc. Je ne me rappelais plus que c'était une racine. Les mots s'étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses, leurs modes d'emploi, les faibles repères que les hommes ont tracés à leur surface. J'étais assis, un peu voûté, la tête basse, seul en face de cette masse noire et noueuse entièrement brute et qui me faisait peur. Et puis j'ai eu cette illumination. Ça m'a coupé le souffle. Jamais, avant ces derniers jours, je n'avais pressenti ce que voulait dire " exister ".

Afficher en entier

Classement en biblio - 350 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Biblioman 2016-06-26T13:01:36+02:00

Comme l amour est une grande chose poétique qu' il ne faut pas effaroucher.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par zarg 2018-09-19T11:34:23+02:00
Pas apprécié

C'est un texte qui peut paraître un peu dérangeant au premier abord mais qui se révèle d'une grande finesse d'analyse. Après, Sartre est un auteur-philosophe qui ne plait pas à tout le monde mais c'est toujours intéressant à lire et étudier, d'autant plus que c'est un philosophe accessible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-08-16T16:12:00+02:00
Diamant

Paru en 1938, « La nausée » reste un classique à (re-)découvrir. Il questionne notre relation au monde et la notion de liberté face à notre destin.

Loin du schéma habituel d’un roman, Sartre nous propose de suivre le journal des impressions quotidiennes d’un anti-héros, Antoine Roquentin, historien de son état. Celui-ci réside temporairement dans une obscure ville de province, le temps de rédiger la biographie du Marquis de Rollebon. Roquentin voit son environnement immédiat se modifier. Sont-ce les composantes de la réalité qui évoluent de façon tout à fait indépendante ou est-ce la perception qu’il a des choses qui se modifie?

En général, nous avons une perception fonctionnelle et émotionnelle de ce qui nous entoure. L’intérêt de « La nausée » réside dans la confrontation de la vue que nous avons du monde et de celle du personnage. Roquentin prend conscience de l’existence indépendante et de la vacuité de ce qui l’entoure : objets, personnages et composantes de ceux-ci. Cela le ramène à la vacuité de sa propre existence et à la vanité de son projet d’écriture.

Il s’agit ici du premier roman de Sartre. Il constitue une première approche du concept d’existentialisme. Concept qu’il affinera par la suite au travers de différents ouvrages, textes philosophiques, romans ou pièces de théâtre. L’existentialisme reste considéré par ses détracteurs comme une vision du monde négative et désespérée. Hors, et on le vérifiera à la fin dans « La nausée », il conduit par définition à la liberté et à l’optimisme. L’homme n’est pas victime de son destin mais est son destin lui-même. Il est intéressant de noter que le passage du désespoir de la vacuité des choses à une optimiste prise de conscience de sa propre liberté, se produit dans les dernières pages du roman. A propos d’un nouveau projet d’écriture, Antoine Roquentin nous dit alors: « Mais il viendrait bien un moment où le livre serait écrit, serait derrière moi et je pense qu’un peu de sa clarté tomberait sur mon passé ».

En est-il de même pour notre vie et ses projets ? Vacuité des choses et désespoir ? Ou optimiste ouverture du champ des possibles ? A chacun d’en tirer ses propres conclusions. Mais l’œuvre ne pourra laisser indifférent. Même le choix de ne pas lire le roman ou de le délaisser constituera un acte intimement lié à ce questionnement. Mais dans quelque cas que ce soit, même s’il peut être abrupte à aborder, « La nausée » reste un incontournable à lire ou même simplement à feuilleter au moins une fois dans sa vie. De plus - et peut être surtout -, il peut être une invitation à découvrir toute la nébuleuse inspiratrice et créatrice autour du concept d’existentialisme. Depuis les autres œuvres de Sartre à celles de Camus en passant, par exemple, par Simone de Beauvoir ou Boris Vian.

A vous, je vous souhaite un bon questionnement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilly-Rose_A 2017-08-08T13:30:04+02:00
Pas apprécié

Je suis peut-être passée à côté de l'initiative du livre mais je ne l'ai pas trouvé fort intéressant, c'est dommage...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par imagination30 2017-07-19T10:00:28+02:00
Lu aussi

Un livre très instructif ! mais déprimant ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armante75 2017-06-25T16:09:16+02:00
Pas apprécié

Obligée de le lire dans le cadre de mon cours de français, je n'ai vraiment pas aimé ce livre. Ennuyeux à mourir, je décrochais sans cesse et devait toujours relire deux fois le paragraphe que je venais de lire pour comprendre. Si les idées présentées étaient intéressantes, le personnage était d'un ennui mortel et, selon moi, très fade.

Il n'y a pas réellement d'histoire là dedans malgré l'appellation "ROMAN philosophique". Et les descriptions toutes plus longue les unes que les autres ne facilitent pas la lecture.

Je dirais donc intéressant mais tellement peu agréable à lire qu'il faut le vouloir pour le faire (ou y être obligé).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Framb0ise 2017-03-29T20:46:13+02:00
Argent

Ce roman a réussi à mettre des mots sur ce que je ressens parfois dans ma propre vie et ça m'a fait du bien. J'ai compris, dans un certain sens, que je n'étais pas toute seule à avoir de telles pensées, à me sentir un peu solitaire par rapport au monde parfois. Il faut avoir une certaine sensibilité pour saisir totalement ce livre, je pense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poulaincelinehanin 2017-01-17T23:30:59+01:00
Or

Quelle découverte! Quel chamboulement!

Sartre réussit à nous faire aimer la solitude, la misère, le Néant et le vide de l'existence.

Je me suis retrouvée à travers lui. Lorsqu'il prend conscience de son existence, cela a fait écho aux pensées qui m'arrivent par vague au moment où j'essaie de trouver le sommeil... Il y a une pensée qui revient encore et encore, qui me rappelle à ma personne et à mon besoin de sombrer juste quelques heures dans l'oubli du sommeil.

Cet homme solitaire est en chacun de nous, une partie qu'on cache aux autres et souvent à soi-même.

Ce livre m'a fait comprendre qu'être seule n'était pas une tare, que c'etait justement un moyen de se retrouver, de se réaliser et de prendre conscience de sa vie.

Mais plus encore que cela, que bien qu'étant chacun unique, on n'est jamais vraiment seul à penser et à voir la vie différemment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Siamoisedu54 2017-01-12T17:31:48+01:00
Lu aussi

Un roman beau et poétique, mais un peu difficile à lire et à comprendre parfois. Je ne regrette pas de l'avoir lu, mais je ne recommencerais pas, bien que ce roman permette d'approcher la plume de Sartre mais aussi ces idées sur l'existentialisme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nat1400 2015-09-11T21:53:09+02:00
Diamant

la nausée était l'illumination, savoir que je ne suis pas la seule a me sentir frustrée par l'existence est apaisant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandy 2015-01-25T18:03:36+01:00
Pas apprécié

un livre qui porte bien son nom. J'avoue que je n'ai pas tout compris, que certains paragraphes m'ont laissée perplexe. Il faut vraiment faire un effort pour tout comprendre.

Afficher en entier

Activité récente

Yness-2 l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-10T21:15:57+01:00

Les chiffres

Lecteurs 350
Commentaires 19
Extraits 110
Evaluations 44
Note globale 6.76 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode