Livres
433 376
Membres
355 259

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Vengeance des mères



Description ajoutée par Ericdu75 2016-09-18T12:02:53+02:00

Résumé

1875. Dans le but de favoriser l’intégration, un chef cheyenne, Little Wolf, propose au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches pour les marier à ses guerriers. Grant accepte et envoie dans les contrées reculées du Nebraska les premières femmes, pour la plupart « recrutées » de force dans les pénitenciers et les asiles du pays. En dépit de tous les traités, la tribu de Little Wolf ne tarde pas à être exterminée par l’armée américaine, et quelques femmes blanches seulement échappent à ce massacre.

Parmi elles, deux sœurs, Margaret et Susan Kelly, qui, traumatisées par la perte de leurs enfants et par le comportement sanguinaire de l’armée, refusent de rejoindre la « civilisation ». Après avoir trouvé refuge dans la tribu de Sitting Bull, elles vont prendre le parti du peuple indien et se lancer, avec quelques prisonnières des Sioux, dans une lutte désespérée pour leur survie.

Avec cette aventure passionnante d’un petit groupe de femmes prises au milieu des guerres indiennes, Jim Fergus nous donne enfin la suite de Mille femmes blanches. Le miracle se produit à nouveau et cette épopée fabuleusement romanesque, véritable chant d’amour à la culture indienne et à la féminité, procure un incommensurable plaisir de lecture.

Afficher en entier

Classement en biblio - 94 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Cacoethes-scribendi 2018-05-28T12:58:54+02:00

- Voyez-vous, si l’une des folles avec qui j’ai été enfermée à l’asile, il y a de cela six mois, m’avait dit que je serais enlevée par des sauvages, qu’ils m’emmèneraient vivre dans un village indien du Wyoming, et qu’une fois arrivée, on me demanderait si je veux danser le cancan ou pas, j’aurais pensé que cette personne n’était pas internée sans raison. Et pourtant, nous sommes toutes là.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lolotte2003 2018-07-16T12:18:22+02:00
Diamant

Tous comme le premier, ce livre est extraordinaire !!!! Mais cette fois-ci, nous suivons deux journals intimes, de nouvelles jeunes jeunes arrivant chez les "sauvages". Pour moi, c'est un livre à lire au moins une fois dans sa vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Latika1 2018-07-03T15:23:44+02:00
Or

Magnifique, j'ai adoré. De plus, la fin laisse un peu plus d'espoirs que le tome précédent, Mille Femmes Blanches.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T14:34:29+02:00
Diamant

Très renseigné sur le conflit amérindien, l’auteur donne vie à de réels acteurs de cette guerre. Par exemple, le général Custer qui a effectivement commandé la 7ème cavalerie en 1876 se révélant être la plus grande victoire des amérindiens. C’est également le cas de Little Wolf, chef Cheyenne. Dans son cas, l’histoire de Fergus a été quelque peu romancé puisque Little Wolf ne s’est jamais rendu aux blancs mais a été forcé de se rendre avant de s’échapper de la réserve. Bien qu’on ne trouve que peu d’écrit sur lui, Jules Seminole semble également avoir existé.
Outre le conflit lui-même, Jim Fergus a également de grandes connaissances quant aux us et coutumes ainsi que les croyances de ce peuple et les décrit parfaitement. On peut retenir l’étrange capacité de Hawk qui est un changeur de peau, mais également le bal des prétendants qui est l’initiation aux mariages.
L’auteur illustre parfaitement la brutalité avec laquelle rimait la vie des amérindiens à cette époque. Les tribus s’affrontaient entre elles tant les terres et les ressources s’amenuisaient. De nombreuses tribus furent ainsi décimées ; les femmes et les enfants furent violés puis massacrés.
À contrario, il énonce aussi énormément de moments où les protagonistes se retrouvent heureuses de vivre, à l’abri des batailles. Bien que cela ait toujours une durée limitée. Ainsi, elles se marieront dans la pure tradition amérindienne et fonderont leurs propres foyers. Chacun des membres de la tribu va s’accrocher au moindre gramme de bonheur qui lui sera donné afin d’échapper à la violence de ce conflit impitoyable.
Reste cependant une ombre au tableau : le besoin de vengeance. Ici, l’auteur va se vouloir très pacifiste nous emmenant à penser que la violence n’attire que la violence. Il utilise l’histoire de Seminole à cet effet. Élevé parmi les cheyennes, il a finit par en être bannit. C’est par vengeance qu’il s’allie aux Soshones et aux Crow contre les Cheyennes. C’est également le cas de jumelles, prêtes à tuer pour se venger en oubliant que ceux qu’elles tueront auront également des mères qui voudront à leurs tours se venger. Un éternel recommencement. Mais comment en vouloir à ces femmes à qui on a tout enlevé pour la simple raison qu’on ait trouvé de l’or sur leurs terres et qu’à présent l’homme blanc les convoite ? Afin de nuancer son discours, Fergus va opposer différentes opinions. Celle de Christian Goodman, homme pacifiste par excellence qui ne prône que la paix ; celle des sœurs Kelly qui ne souhaitent que venger la mort de leurs époux et de leurs bébés ; celles de Gertie qui ne veut perdre des hommes ni dans le clan des amérindiens, ni dans le clan des blancs ; celles des résignés qui ne feront et ne diront rien face à la menace. Toutefois, l’auteur avantagera le pacifisme en donnant des regrets aux jumelles après qu’elles aient tué, scalpé et émasculé un jeune soldat irlandais. On en vient finalement à se demander si les jumelles ne se vengeaient pas pour maintenir le souvenir de leurs petites filles mortes. La vengeance de leurs mères les maintenant simplement en vie au sein de la tribu entière. 
Cette œuvre est une éternelle guerre entre la vengeance et la paix ; le beau et l’abominable et entre le bonheur et le malheur.
Roman fait en hommage aux peuples amérindiens, l’auteur ne pouvait passer à côté d’une petite dose d’écologie moralisatrice. L’amérindien est connecté à la Terre contrairement aux hommes actuels. Ce leitmotiv était donc important afin d’apporter une concordance avec leurs pensées profondes. Protéger la Terre, c’est nous protéger nous-même. Et voulant d’une humanité meilleure, seul l’eugénisme permet d’y accéder. C’est à cet effet que Molly Standing Bear souhaite agrandir la tribu des cœurs vaillants de son enfant commun avec J.W. Dodd III. Cet enfant aurait les gênes des personnes les plus puissantes des amérindiens alliant sentiment d’appartenance exacerbé aux pouvoirs magiques de leurs lignées.
Malgré quelque clichés faciles comme les prêtres pédophiles, les blancs qui ne se lavent pas et les guerrières noires qui se battent seins nus sur un cheval blanc, ce roman nous transporte facilement au cœur de l’Ouest américain.
L’histoire souvent tragique des FBI nous attache à elles et nous donne envie de les voir tuer chacun de ces hommes, oubliant que l’histoire n’était que fiction. On finit littéralement par les admirer. Si bien que notre seul regret à la fin de cette histoire est de ne pas avoir le fin mot de l’histoire. Qu’est-il advenu de toutes ses femmes ? Qu’ont été leurs vies puisqu’on sait qu’au moins Phémie, Pretty Nose et Molly ont survécu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Anna- 2018-06-10T15:28:57+02:00
Bronze

J'avais beaucoup aimé le premier volet de la saga "Mille femmes blanches" et hâte de découvrir ce "second" tome. J'ai beaucoup moins accroché et je dois dire que j'ai même été un peu déçue... On retrouve certains personnages du premier roman mais pour ce qui est de l'ambiance c'est beaucoup moins épique, aventureux et prenant. J'ai vraiment eu du mal à me plonger dans le récit où plusieurs points de vue se mêlent et j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de longueurs. La fin est malgré tout plutôt réussie puisqu'elle donne très envie de savoir ce qui va suivre. Je crois qu'un troisième tome est prévu donc il me tarde malgré tout de le lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2018-06-07T09:50:58+02:00
Or

J’avais été avertie : ce second tome est moins bien que Mille femmes blanches. Alors certes, il est un peu moins épique, moins aventureux, moins fabuleux. Ça n'en reste pas moins un superbe roman, une magnifique histoire…

Je vais essayer de ne pas spoiler le 1er tome, mais si vous comptez le découvrir sous peu, évitez de lire ce qui va suivre ;-)

On retrouve nos aventurières là où on les avait laissées. Les jumelles Kelly ont soif de vengeance et veulent « casser du Blanc », n'importe quel soldat, les responsables de leur douleur. Elles n'ont plus rien à perdre et leur colère est aussi grande que leur tristesse.

Au milieu de leurs carnets s'intercalent ceux de Molly, qui fait partie du dernier convoi de femmes blanches destinées à épouser des Indiens, avant que ce programme soit interrompu (le gouvernement américain ayant décidé qu'il était plus simple de finir le massacre que d'intégrer progressivement les Natifs à la population blanche). Molly et ses compagnes « cornes vertes » (les nouvelles, inexpérimentées) se retrouvent donc totalement perdues, en milieu hostile et en temps de guerre. Elles seront guidées par les sœurs Kelly et la chouette Gertie, pour apprendre à trouver leur place et à décider du sens qu'elles souhaitent donner à leur nouveau destin.

Ce deuxième tome est très émouvant. Le lecteur souffre avec ces femmes, ces mères, et avec le peuple des Américains natifs. C'est un très beau roman historique, où l'on ne s'ennuie pas une seconde. J'ai adoré la verve des sœurs Kelly, qui m'ont beaucoup émue.

La fin nous laisse entre la vie et la mort, entre métaphore et fantastique. Je me languis de lire le tome qui clôturera cette trilogie, en espérant que M. Fergus n'attendra pas dix nouvelles années !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2018-05-01T18:08:29+02:00
Argent

J'ai un peu moins accroché qu'au premier qui était vraiment génial ! Cependant, ça en reste une bonne lecture tout de même. Sûrement que les personnages étaient moins intéressants que les premiers, difficile d'arriver à la cheville de May ou de Phemie !

Une belle lecture qui nous emmène dans les grandes plaines et qui nous montre à quel point notre société a oublié l'essentiel malheureusement. C'est l'histoire touchante de mères privées de leurs enfants et dont la douleur est indicible. C'est l'histoire de la bêtise et de l'avidité des hommes. C'est la guerre et la mort.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par M!s$ NàNà$ 2017-11-28T18:48:09+01:00
Lu aussi

Un livre très intéressant je le recommande très bonne histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veroche62 2017-11-25T07:51:30+01:00
Or

de l'attaque et destruction du village, 2 soeurs jumelles vont réchapper du massacre mais elles vont y perdre chacune 2 petites filles et décident d'écrire elles aussi leur journal comme le faisait may, elles ont décidé de devenir guerrière cheyenne pour venger leurs enfants. un second contingent de femmes va partir mais leur train va être attaqué par les indiens et 7 d'entre elles seront faites prisonnières et emmenées chez les indiens. l'une d'entre elle écrira aussi son journal. elles vont toutes se retrouver dans le même camp. la guerre des américains contre les indiens sévit et on va suivre à travers ces journaux intimes leur vie et le combat des indiens pour rester libres. au début du second tome c'est une indienne qui apporte les journaux au descendant de may qui va découvrir cette suite,elle même descend d'une des femmes du second contingent Mod. A la fin il retrouve cette indienne pour lui redonner ces journaux mais là gros mystère, existe t elle vraiment? est ce un esprit? a t elle des pouvoirs particuliers? elle va lui faire une proposition le but étant que perdure l'esprit de leurs ancêtres indiens, et on reste sur sa faim .... j'aimerai voir une suite je l'avoue et savoir, tout reste du domaine imaginaire sur la dernière page

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsaR 2017-09-15T19:13:08+02:00
Argent

L'originalité appréciée dans "1000 femmes blanches" n'est plus là mais on retrouve avec plaisir les personnages et le système de journal intime retrouvé des décennies plus tard. La magie joue plus de rôle dans ce tome, on apprécie ou pas...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pruneploum 2017-08-27T20:05:04+02:00
Diamant

je viens de passer mon weekend plongée dans cette épopée toute aussi réussie que " mille femmes blanches" que j'avais également adorée.

J'aurais aimé rester encore dans ces contrées sauvages en compagnie de ces femmes faibles et fortes, pleurant ou riant, solidaires, aimantes et parfois cruelles. Un parallèle est fait entre la vie qu'elles menaient avant dans le monde dit " civilisé" et celui où elles choisissent de partir chez " les sauvages" . Une succession de carnets écrits par différentes femmes relatant leur vie passée et présente avec leur personnalité.

Une écriture magique qui nous transporte, nous fait voir, entendre, sentir même l'invisible. qui nous fait ressentir toute la gamme des sentiments, qui nous émeut, nous révolte, nous fait sourire. Une page d'histoire sanglante .

Afficher en entier

Dates de sortie

La Vengeance des mères

  • France : 2016-09-22 (Français)
  • France : 2017-09-21 - Poche (Français)

Activité récente

Hawaiii l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-24T17:26:36+02:00
mcn89 l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-27T17:14:43+02:00
JulMor l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-07T11:59:25+02:00
Rini le place en liste or
2018-07-28T12:13:29+02:00
Pat74 l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-10T18:51:00+02:00

Les chiffres

Lecteurs 94
Commentaires 17
Extraits 8
Evaluations 25
Note globale 8.36 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode