Livres
432 804
Membres
354 799

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Loup des steppes



Description ajoutée par Carca 2014-06-04T16:20:49+02:00

Résumé

Expérience spirituelle, récit initiatique, délire de psychopathe, Le Loup des steppes multiplie les registres. Salué à sa parution en 1927 (entre autres par Thomas Mann, qui déclare : " Ce livre m'a réappris à lire "), interdit sous le régime nazi, roman culte des années 1960 et 1970, c'est une des œuvres phares de la littérature universelle du XXe siècle. Il méritait une nouvelle traduction. Le voici enfin rendu avec tout l'éclat de ses fulgurances, la troublante obscurité de ses zones d'ombre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 219 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T17:40:59+01:00

Le bourgeois, lui, cherche à garder le milieu modéré entre ces deux extrêmes. Jamais il ne s'absorbera, ne s'abandonnera ni à la luxure ni à l'ascétisme; jamais il ne sera un martyr, jamais il ne consentira à son abolition : son idéal, tout opposé, est la conservation du moi; il n'aspire ni à la sainteté ni à son contraire, il ne supporte pas l'absolu, il veut bien servir Dieu, mais aussi le plaisir; il tient à être vertueux, mais en même temps à avoir ses aises. Bref, il cherche à s'installer entre les extrêmes, dans la zone agréable et tempérée, sans orages ni tempêtes violentes, et il y réussit, mais aux dépens de cette intensité de vie et de sentiment que donne une existence orientée vers l'extrême et l'absolu.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Au premier abord, le début du bouquin m'a paru juste intéressant. La préface dans laquelle est introduit Harry le présente comme une personne qui promet d'être intéressante à découvrir, et qui devrait renvoyer chez certain des échos d'eux-mêmes, comme un miroir, oui. En fait, personnellement, et comme d'autres livres semblables, quand Harry commence à raconter sa rencontre avec Hermine, cet écho fut tel que j'ai vu en ce récit des réponses à mes questions, et surtout un sentiment de soulagement, de quiétude, d'apaisement de ma solitude, car ce que je voyais dans ces lignes était l'histoire d'une identité particulière, incarnée par Harry Haller dans ce livre, qui suivait le destin inhérent à cette identité ; et à nouveau, je me sentais vivre à travers ce livre, comme lisant mes pensées, me sentant proche de l'auteur, car lui aussi connaissait cette identité, et son destin. C'est le récit d'une identité qui existe indépendamment de toute fiction, dans l'imaginaire. Et nous sommes, dans la vie, tous une incarnation d'une identité que nous avons choisie et que nous poussons vers un destin. Nous savons comment ça doit se terminer, comme Harry et Hermine savaient. La question du juste milieu est présente dans la balance entre ces moments où Harry bascule entre deux bonheurs contradictoires ; ce qui fait ressurgir la préoccupation de la vie : le besoin toujours de trouver un équilibre, sans parvenir à l'atteindre, en retombant inexorablement de l'autre côté. Sisyphe doit bien savoir de quoi je parle.

Mais beaucoup d'autres choses sont à comprendre encore, et je devrais le relire, car la quête de chaque homme vers l'immortalité, l'Eternité, est un point crucial. Tout comme la scène du théâtre qui confronte Harry à lui même.

Bref je m'embrouille. Un livre a lire donc. Pas divertissant, mais très intéressant.

Afficher en entier
Argent

je rejoins un peu l'avis de Bloodymarie, un début très prometteur, une idée précise de l'homme, ses multiples facettes, sa place dans la société... je trouve la fin un peu édulcorée, l'idée intéressante du théatre magique me laisse un goût de manège enchanté, et la perspective ne me semble pas à la hauteur du début, peut être ai-je raté quelque chose... Quant au style très soigné voire trop riche en épithètes que déplore Bloodymarie, c'est typique du style allemand traduit.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-15T16:44:36+02:00
Diamant

Dans l'Allemagne troublée de l'entre deux guerres, Harry Haller, ne trouvant pas sa place dans la société, hanté par un "loup de steppes" (qui le fait fuir la société quand il est entouré, et lui fait regretter sa solitude quand il est enfin seul), pense se suicider. Au lieu de ça, il va tomber sur un manuscrit, "Le traité du loup des steppes", qui parle de sa vie, se moque de lui, et il va alors rencontrer son alter ego féminin, Hermine, qui va lui montrer une façon de vivre à l'opposé de la sienne, en l'entrainant dans un théâtre "seulement pour les fous". Deux personnages complexes, contradictoires, qui se complètent.

Bien que j'ai eu du mal à rentrer dans le livre (je m'y suis pris en deux fois, à la première tentative je n'arrivais pas à m'y mettre vraiment), il est indispensable, vraiment incroyable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Victorigor 2018-05-08T10:01:50+02:00
Diamant

Un style dérourant, torturé, poétique, et un univers aussi profond que l'errance de notre héros solitaire en quête d'absolu. Une perle que l'on n'est pas près d'oublier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2017-11-11T19:53:47+01:00
Bronze

Un peu mitigée. D'abord parce que j'ai trouvé les personnages vraiment passionnants : que ce soit Harry, notre loup des Steppes qui lutte contre sa personnalité, a un caractère atypique, qui se questionne, essaie de s'adapter - ou pense essayer. C'est un personnage qui est passif, c'est vrai, mais qui en même temps, change des personnages lisses et fades de certains classiques de la Littérature. Et Hermine... Encore mieux. Enfin un personnage féminin intéressant. Complémentaire à Harry, elle est différente, et captive l'intérêt.

C'est un livre très psychologique, et même si c'est quelque chose que j'apprécie généralement, là c'était parfois un peu trop. Beaucoup de longueurs, des réflexions qui tournent en boucle et qui ne semblent pas apporter grand-chose... et puis ça repart, c'est fluide à lire, et c'est sympa.

Mais définitivement, la fin aura eu raison de moi. Ce théâtre magique est décidément trop bizarre à mon goût, surtout avec un début qui restait dans la réflexion psychologique et sociale, c'est plutôt déroutant. Je comprends l'idée, et si on connaît sa signification exacte, j'imagine que ça doit apporter un sacré plus. Mais on est dans un cas où - pour le commun des lecteurs - il est nécessaire de le lire plusieurs fois pour en saisir toutes les subtilités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2017-08-28T11:55:22+02:00
Argent

Un classique de la littérature allemande, très bien écrit, mais assez déroutant. Le personnage principal est agaçant par sa passivité, mais le questionnement sur l'identité est très intéressant, et le personnage d'Hermine fascinant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nepheris 2017-08-02T19:48:17+02:00
Lu aussi

C'est un roman que j'ai eu par moments du mal à lire, et à d'autres c'est passé comme une lettre à la poste. J'ai l'impression qu'il faut le lire plusieurs fois pour le comprendre pleinement, mais que, dès la première lecture, il est possible d'en tirer un enseignement. Peut-être pas le même pour tout le monde.

Pour ma part, le personnage de Harry Haller m'a d'abord fasciné par sa souffrance que j'ai trouvé authentique ; ensuite, il m'a agacé par son absence de volonté, ce fatalisme qui le pousse à ne pas envisager d'autre issue qu'un rasoir contre sa gorge. Il y a plein de facettes en lui auxquelles j'aurais pu m'identifier, et dans une certaine mesure j'arrive à le comprendre en partie ; toutefois, c'est aussi, à mes yeux, un personnage pédant et méprisant, rejetant le monde de la bourgeoisie avec trop de violence, alors même qu'il désire quand même inconsciemment en faire partie.

Aussi la seconde partie de l'ouvrage et sa rencontre avec Hermine m'a-t-elle plu : peut-être la vie qu'elle lui propose n'est-elle pas un idéal, mais elle a le mérité de le rendre heureux et de lui permettre d'accepter de vivre. Le théâtre magique est magistral, quoique déroutant - et qui se termine un peu trop vite, comme si l'ouvrage n'avait finalement pas de conclusion.

Somme toute, c'est une lecture importante, marquante, mais qui est par moments un peu agaçante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oboys 2014-12-24T16:50:05+01:00
Pas apprécié

Je crois que je n'ai pas su voir le génie de ce livre. Je n'en garde pas un souvenir précis. En fait je n'ai pas accroché. Peut-être me faudrait-il le relire ? Mais pourquoi au fond, il y a tant d'autres mondes à explorer. Et je n'ai pas compris celui-là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par delf21 2014-09-02T17:13:16+02:00

Une veritable initiation à la vie pour atteindre la plénitude à laquelle tout homme aspire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheallys 2014-01-02T13:42:50+01:00
Or

Ce roman étrange, complexe et déstabilisant a répondu et a fait écho à de nombreuses réflexions que j'ai pu moi-même avoir de manière plus ou moins consciente, mais a aussi posé de nombreuses questions auxquelles je ne suis pas sûre qu'il existe des réponses.

L'exploration de la thématique de l'identité, du "moi" et de notre place au sein d'une société et d'une époque particulière m'a passionnée, mais le personnage de Harry m'a laissée plus mitigée. Pour un paragraphe je m'identifie à lui et je partage ses luttes, mais dès le suivant je ne le comprends plus et il m'agace.

Et je n'ai toujours pas compris la fin.

C'est donc un livre auquel il faudra que je revienne plus tard, il est tellement dense et cache tellement de facettes (dont je n'en ai saisi qu'une petite partie, je le sens) qu'il ne peut s'appréhender en une seule fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camillou360 2013-08-19T15:27:25+02:00
Argent

Si seulement la mayonnaise avait pris ! Malheureusement, ça n'a pas été le cas. Ce sujet qui me paraissait intéressant, ne m'a pas remuée comme je l'avais espéré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par asymptote 2011-11-07T18:44:29+01:00
Argent

je rejoins un peu l'avis de Bloodymarie, un début très prometteur, une idée précise de l'homme, ses multiples facettes, sa place dans la société... je trouve la fin un peu édulcorée, l'idée intéressante du théatre magique me laisse un goût de manège enchanté, et la perspective ne me semble pas à la hauteur du début, peut être ai-je raté quelque chose... Quant au style très soigné voire trop riche en épithètes que déplore Bloodymarie, c'est typique du style allemand traduit.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Loup des steppes

  • France : 1998-09-09 - Poche (Français)

Activité récente

Elicage l'ajoute dans sa biblio or
2018-10-03T10:27:31+02:00
Zack-3 l'ajoute dans sa biblio or
2018-06-11T04:08:27+02:00
Gilles2 l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-17T11:56:33+01:00

Les chiffres

Lecteurs 219
Commentaires 15
Extraits 37
Evaluations 32
Note globale 7.97 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode