Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lea2908 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
La Disparition de Stephanie Mailer La Disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker   
Breaking news "Alerte coup de coeur !!!"

"- En 1994, vous vous êtes trompé de coupable. Je pensais que vous voudriez le savoir avant de quitter la police."

Le nouveau Joël Dicker à peine sorti, je me suis précipitée à la librairie. Même pas eu envie de résister, je me connais, c'est peine perdue.
Et que dire, troisième essai, troisième flèche en plein coeur. En plein dans le mille!

Joël Dicker est un jeune auteur, qui se bonifie avec le temps, et qui a déjà tout d'un grand. C'est un merveilleux conteur d'histoires. Il nous cueille dès les premières pages, nous transporte dans son univers et arrive à nous tenir en haleine jusqu'à la la dernière ligne.

Dans ce livre, on se retrouve à nouveau sur la côte est des Etats-Unis, chère à l'auteur, à Orphéa, une petite station balnéaire des Hamptons. Avec la disparition d'une journaliste, une affaire vieille de 20 ans, qui était pourtant résolue, va resurgir. Les enquêteurs de l'époque vont retravailler sur cette affaire en parallèle avec cette inquiétante disparition. Ils vont mener des deux enquêtes de front,

Il y a beaucoup de personnages, haut en couleur, bien campés et très bien travaillés. Rassurez-vous on s'y retrouve sans problème malgré le nombre.

L'histoire nous est racontée par le capitaine Jesse Rosenberg qui mène l'enquête avec deux collègues. Mais tour à tour, les autres personnages s'invitent narrateurs. Ils nous racontent leur vie, leur passé. En plus de mieux les connaître, ça donne une bonne dynamique au récit.

De fausses pistes en multiples rebondissements, l'auteur nous balade tout du long. On soupçonne les personnages les uns après les autres, mais ils sont disculpés, mais ils reviennent sur la sellette... Vous aurez beau vous creusez la tête, impossible de deviner le coupable avant la fin. C'est la patte et le talent de Dicker.

Tout est mené à un rythme infernal, on ne voit pas passer les 630 pages du livre. C'est addictif et terriblement prenant.

Un excellent polar, bien maîtrisé, un très bon suspens, une enquête captivante et bien ficelée, à peine le livre refermé les personnages me manquent déjà, tous les ingrédients pour un petit bijou.

Un gros coup de coeur que je vous recommande sans modération. Lisez-le !

Retrouvez toutes mes lectures sur
http://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

par Armony22
Qui ment ? Qui ment ?
Karen M. McManus   
«"Everybody's got secrets," he says. "Right?"»

(Une courte review parce que les examens m'épuisent et qu'écrire est actuellement mon pire cauchemar. ^^)

One of Us is Lying c'est ce qui arrive quand The Breakfast Club est témoin d'un meurtre alors qu'ils sont censés écrire une putain de dissertation.

J'ai beaucoup aimé ma lecture mais j'ai eu un mal fou à réellement m'y intéresser. Parce que je suis le genre de personne qui ruine un moment de suspens en disant "c'est lui le tueur" et en ayant raison.

Louan: 1 TBC OOUIL: 0

C'est donc le Samedi 24 Mars 1984. Non, mauvais sénar! c'est le Lundi 24 Septembre 2017 (ou 2016 pour ce que ça change). À Shermer High School... Toujours pas? Le lycée de Bayview High accueille cinq élèves en détention. Bon OK, techniquement c'est M. Vernon. Désolée, je ne m'y fais pas. C'est M. Avery qui accueille les élèves mais on va pas chipoter. Si? Bref, cinq élèves entrent en colle et seuls quatre d'entre eux en ressortiront (vivants). Et si vous vous posez la question, non ils n'ont pas écrit cette foutue dissert'!

"The Breakfast Club meets Pretty Little Liars" Moi je dis que ça donne tout de suite envie. En tous cas, ça m'a intrigué. Et pour une fois, c'est plutôt vrai. Après la mort Simon (don't worry, c'est pas un spoiler), le tueur de ce dernier poste des petits messages histoire de bien faire comprendre à tout le monde qu'il ne regrette rien, blablabla.

⇒ One of Us is Lying est donc une histoire que j'ai véritablement su apprécier. Malgré un léger manque d'intérêt par moments (et parce qu'aucune surprise ne m'a été offerte), Karen M. McManus a écrit un roman solide et une histoire intéressante qui a tout pour plaire. Un thriller YA qui a répondu à mes attentes sans réel problème.

⇒ Au niveau de la plume rien à signaler! L'auteure écrit de manière simple mais agréable et fluide. Malgré certains passages que j'ai trouvé un peu long, globalement tout glisse parfaitement; Karen M. McManus ne donne ni trop ni pas assez.

⇒ De manière globale, les personnages de OOUIL sont bons et solides eux aussi. Et ils sont réalistes malgré leur côté cliché. Oui, c'est un peu contradictoire mais vous devrez vous en contenter! Parce qu'être un stéréotype ne signifie pas que vous êtes irréaliste. Si, si. Et durant votre lecture, vous découvrirez que ces personnages ne sont pas que les étiquettes qui leur sont collées au front.

Bronwyn est le cerveau. Nate est le criminel. Addy est la reine de beauté. Cooper est l’athlète. Et si vous confiez vos secrets à Simon (le mort. Bah quoi?), il les révèlera à tout le monde via son appli.

Chacun est intéressant à découvrir, chacun ayant un rôle social (et autre) différent. Les personnages de Karen M. McManus ont leurs différences et leurs points communs, mais dans tous les cas, ils valent le détour.

C'est tout ce que je vous dirais, je vous laisse allez découvrir le reste par vous-même (parce que j'admets avoir une flemme incroyable de développer ce point).

⇒ En conclusion, One of Us is Lying est un roman solide que je me dois de recommander aux fans de The Breakfast Club parce que la vibe est là et que le tout modernisé est vraiment bon. Je verrai bien ce bouquin adapter au cinéma. Une adaptation réussie, on s'entend. En tous cas, j'ai passé un bon moment à lire OOSIL entre deux longues périodes de révision. (Quand je pense que je n'ai lu que trois livres pour le moment en Juin, ça me donne envie de maudire l'académie, sérieux. Les gars, vous êtes en train de bousiller mon rythme de lecture, merde!)

Oh! et maintenant j'ai la chanson du film dans la tête! ♫Don't you forget about me/Don't don't don't don't/Don't you forget about me♫

«Things'll get worse before they get better.»

http://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/06/15/one-of-us-is-lying-karen-m-mcmanus/

par Sheo
Le démon du passé Le démon du passé
Mary Higgins Clark   
Pour une fois, je n'ai pas été très séduite par un MHC! un livre qui se laisse tout de même lire. Pour les inconditionnels de l'auteur seulement! A évier si vous allez vous mettre à lire cette auteur pour la première fois! dans ce cas, je vous conseillerai plutôt "Un cri dans la nuit", "Dans la rue où vit celle que j'aime" ou encore "Nous n'irons plus au bois"

par arwette
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
Fangirl Fangirl
Rainbow Rowell   
Waouh, jamais je ne me serais attendu à une tel merveille !
Même si ma sœur, l'ayant lu et ayant eu les même préjugé que moi au début, m'avais bien dit qu'il ne fallait pas s'attarder sur résumé et sur la couverture peut accrocheurs, je n'ai pu m'en empêcher, et c'est vrai que ce n'est pas du tout le vrai reflet du livre.
En vérité ce livre est vraiment extra, et par dessus tout, peu commun.
J'ai presque immédiatement accroché avec Cath que je comprenais parfaitement. Même si elle est sur ses gardes, et qu'elle est loin d'être sociable il faut la comprendre : elle se retrouve dans un monde qui ne la comprend pas et qu'elle ne comprend pas non plus !
Elle a ses idées bien à elle et reste plantée sur ses positions, elle n'est donc pas naïve pour deux sous, et elle est très intelligente, a la même passion que moi (lire)....et est drôle ! Que dire de plus, une héroïne comme on en voit peut ! Ce qui m'a totalement fait tomber sous la charme c'est que quand il est question de Laura, elle ne lui pardonne pas et ne croit pas à une soudaine réconciliation, ça aurait signifié que son armure contenait une énorme faille (faille que beaucoup de héros dans les livres ont, et que je n'affectionne pas du tout), et elle serait redescendu dans mon estime.
Lévi que je n'appréciais pas particulièrement au début et devenu de plus en plus génial à mes yeux, ses sourires et sa douceur envers Cath m'ont fait fondre à mon tour. Et puis dans leur histoire d'amour pas de niaiserie (qui me donne de soudaine envie de suicides ou d’homicides) pas de "il m'effleura et je faillis défaillir" (petit clin d’œil à mon précédent commentaire), non tout se fait simplement ils se rapprochent, ils se plaisent, ils s'aiment. Sans confettis ni paillettes. J'ai adoré.
Reagan est devenu mon idole tout au fil des pages. Sa dureté, sa froideur et sa parfois méchanceté, m'ont conquis. Pourtant on voit bien qu'elle n'est pas sans cœur et n'essaie pas de jouer un jeu pour en donner l'impression, c'est juste que c'est son caractère.
Et Wren, un coup je l'adorais, un coup je la haïssait. Elle changeait de visage comme de chemise. Mais on découvre son véritable et définitif visage à la fin et je puis affirmer que désormais Wren fait également partie des personnages géniaux de ce livre.
Aussi j'ai vraiment aimé que le livre jongle entre la fanfiction de Cath et sa vie à elle. Cela permet de s'en détacher quelques instants pour découvrir un autre univers incroyable et addictif. Et ça permet également de nous faire découvrir de nouveaux personnages tous très attachants et agréables.
Et la fin bien qu'un peu conte de fée (mais je n'en veux pas à l'auteur car elle a écrit le livre d'une manière tellement réelle qu'un peu de "magie", (ça n'en est pas vraiment) ne fait de mal à personne) est splendide et je n'aurais pu concevoir une autre fin.
Vraiment c'est un roman qui fait du bien, beaucoup.
A lire sans se poser de questions.
Dans la forêt de Hokkaido Dans la forêt de Hokkaido
Éric Pessan   
"La pluie est partie aussi brusquement qu'elle était venue. Elle a lavé le monde avec la fureur d'un orage. Elle laisse derrière elle de petits bruits d'écoulement, l'eau goutte lentement le long des feuilles, les arbres s'ébrouent. De la forêt monte une musique liquide qui a presque la beauté du silence."
L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel
James Dashner   
Retour dans le monde de James Dashner!
Et oh lalala, je ne crois pas que je vais me remettre de cette trilogie. Ça doit faire un an que je n'ai pas lu ce genre de série qui vous comprime le cœur et vous empêche de dormir. Je doute d'en retrouver encore. Car L'Epreuve est vraiment exceptionnel et c'est se briser le cœur que de fermer Death Cure. Un déchirement. Savoir que plus jamais je ne lirai sur ces blocards me tue, c'est un horreur.
Que dire sur ce tome 3? Déjà, qu'il faut une volonté surhumaine pour ne pas lire la fin (qui, comme tout les tomes, se finit sur un mail du WICKED.). Des le début, ce n'est que panique et angoisse et les doigts qui tremblent sur les pages. C'est affreux de devoir tourner chaque page. Jamais l'action ne s'arrête. Il y a toujours quelque chose qui se passe, l'histoire ne s'essouffle pas et ne parait pas forcée.
Tous sont de retour: Thomas, Minho, Theresa, Brenda, Jorge, Newt... Les fondus, Poêle à frire, le WICKED... Mais que d'émotions, j'en ai encore la gorge nouée, l'estomac de travers et les larmes aux yeux!!
[spoiler]Newt, qui n'est pas immunisé contre la Braise. Sa descente vers la folie, terrible et terrifiante. Il est mon personnage préféré. Savoir ça... L'espoir que j'ai eu jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page... Il y a des passages très éprouvants dans Death Cure. Quand Minho et Thomas retournent chercher Newt, dans un Crank Palace -Palais de Fondus- et que celui ci les rejette... Je crois que je n'ai jamais rien lu de plus dur. C'était horrible de voir ce trio disparaitre... Et sa mort... Seigneur!! Des hauts le cœur, une irrépressible envie de hurler et de tout balancer. Je vous jure qu'on pète les plombs à ce moment là. Enfin, un moment très intense et très éprouvant.[/spoiler]
Le livre entier vous fait péter les plombs du début à la fin. Que ce soit parce que vous voulez savoir la fin ou parce que c'est fini, vous avez intérêt à avoir le cœur bien accroché. Je ne peux pas dire plus. Je ne peux pas vraiment retranscrire ce que j'ai ressenti à ma lecture de Death Cure. C'est au delà du descriptible et de l'excellente lecture. C'est un monde qui se ferme et une blessure qui s'ouvre.
Ici, il n'y a plus de labyrinthe ni de désert. L'action se passe dans différents lieux et on en découvre plus sur le monde. Avec une surprise en prime.
Mais ça se passe bien jusqu'à l'épilogue. L'épilogue est une horreur indescriptible.
Je suis absolument détruite en pensant que je ne lirai plus jamais sur Thomas, Minho, Newt et les blocards. C'est affreux.
Alors à vous, chanceux qui ne l'avaient pas encore lu, je vous souhaite bien du courage pour supporter cette dernière épreuve. Mais prévoyez une nuit, parce qu'il est impossible de faire une pause dans cette avalanche d'action, de rebondissements et de sentiments. Ayez le cœur accroché et résistez à l'envie de lire l'épilogue.
Bon courage!
This Star Won't Go Out : The Life and Words of Esther Grace Earl This Star Won't Go Out : The Life and Words of Esther Grace Earl
Esther Grace Earl    John Green   
A collection of the journals, fiction, letters, and sketches of the late Esther Grace Earl, who passed away in 2010 at the age of 16. Photographs and essays by family and friends will help to tell Esther’s story along with an introduction by award-winning author John Green who dedicated his #1 bestselling novel The Fault in Our Stars to her.


Amazon.

par Oleane
Cinq centièmes de secondes Cinq centièmes de secondes
Lois Lowry   
http://therainbowbooks.com

Tout d'abord, un énorme merci aux éditions Casterman pour l'envoi de ce roman. Depuis sa sortie, il me faisait vraiment envie. Les thèmes abordés, plus que tout autres choses, ainsi que le résumé m'attiraient de façon obsessive. Pour le coup, je ne suis pas déçue par cette lecture, pas le moins du monde. Je dirais même, qu'à bien des égards, cette petite histoire m'aura profondément émue.

En effet, nous suivons Meg, une jeune adolescente de 13 ans, victime de pensées plus mauvaises les unes que les autres. Elle se trouve imparfaite, de bien des façons, et c'est peu de le dire. Elle ne peut s'empêcher de se comparer à sa sœur aînée, Molly, qui se révèle être la fille parfaite. Elle est belle, souriante, ambitieuse et sait dans quelle direction mener sa vie quand Meg en ignore encore tout.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Meg n'est en rien jalouse de sa sœur. S'il lui arrive d'envier quelques peu Molly sur certains points, il est indéniable qu'elle s'accepte néanmoins telle qu'elle est. Elle n'est pas Molly. Elle n'est pas la belle blonde au cheveux longs et bouclés. Mais elle est Meg, et c'est pour cette Meg, précisément, que mon petit cœur s'est plusieurs fois fissuré au cours de cette lecture.

"Cinq centièmes de secondes" aura su mettre un point d'honneur sur les émotions et les sentiments de Meg. Qu'il s'agissent de son amour pour la photographie, pour Will, pour sa famille, ou bien de ces doutes, des ses surprises et même de sa tristesse, jamais, les mots de Lois Lowry n'ont failli à la tâche. Ils ont directement parlé à mon cœur, comme s'ils m'infligeaient la douleur d'un coup de poing. Au fur-et-à mesure que les pages défilaient, j'apprenais à découvrir une Meg nouvelle, plus joyeuse et sereine dans un environnement différent de celui auquel elle était habitué jusqu'alors et se fut un réel plaisir de la voir s'épanouir enfin.

La relation entre Molly et Meg, plus que tout, aura atteint des sommets en termes d'émotions. Est-il possible d'aimer une sœur aussi fort ? De penser à elle aussi souvent ? De la connaître, tant et si bien, qu'on saurait d'avance ce qui lui plairait ou non, rien qu'en le voyant ? Il faut croire que oui. L'amour entre ces deux sœurs est admirable, poignant, fort, mais d'une douceur cependant réconfortante. Quoi que Meg découvre de nouveau, jamais elle n'oublie sa famille, sa sœur et partage toutes ses trouvailles avec eux. Non pas parce que c'est ainsi que devrait fonctionner une famille, mais parce qu'il s'agit-là de sa façon de les aimer. Encore plus fort chaque jours.

Fort d'une maturité très touchante, "Cinq centièmes de seconde" aura réussi avec brio à me faire ressentir la multitude d'émotions que j'apprécie de découvrir lors d'une lecture. Avec des personnages attachants à souhait et une écriture des plus agréables, Lois Lowry saura vous transporter aux travers des yeux de Meg. Une lecture que je recommande très chaudement.

par Shipon
My dilemma is you, Tome 1 My dilemma is you, Tome 1
Cristina Chiperi   
http://aliceneverland.com/2017/05/09/my-dilemma-is-you-tome-1-cristina-chiperi/

On trouve de plus en plus de livres young adult publiés en premier lieu sur Wattpad, où ils fédèrent des millions de lecteurs. Mais je ressors très souvent assez déçue de ces lectures. Pourtant, à chaque fois, je suis séduite par le résumé qui m’intrigue et m’intéresse grandement. Et je me dis que c’est toujours l’occasion pour découvrir enfin la perle rare dans ces publications qui foisonnent actuellement en librairies.

Malheureusement, ce ne sera pas ce livre. Sincèrement, j’ai senti, dès les premières pages, que ça n’allait pas le faire, mais alors pas du tout. Comme si j’étais « trop jeune » alors que le YA, c’est mon dada. Je ne comprends donc pas vraiment pourquoi j’ai autant de difficultés avec les auteurs Wattpad… Est-ce parce que ces auteurs sont trop jeunes ?

En effet, j’avais l’impression que l’auteur fantasmait complètement une improbable vie de lycéens, entre l’héroïne qui copine avec la bande ultra populaire sans trop savoir comment, héroïne devant qui, d’ailleurs, les mecs tombent en pâmoison alors qu’elle est d’une banalité affligeante, ou encore un « héros » complètement lunatique, cliché du beau gosse mais capricieux comme pas possible. Sans oublier également le cliché de la porte du cagibi qui se bloque (comme par hasard) ou encore le fantastique jeu de la bouteille qui voit s’embrasser un certain duo (comme par hasard – et deux fois s’il vous plaît)… Bref, au bout de dix minutes à peine, j’en arrivais à lever les yeux au ciel à chaque paragraphe.

De plus, l’écriture très enfantine dessert complètement le roman. L’emploi du présent fait penser à une simple succession d’événements sans aucune liaison. C’est limite du « Je me lève – je suis en retard – je cherche quoi mettre – je m’habille – je pars en courant – j’arrive à l’école en retard ». Sans compter les rebondissements à la truelle qui surviennent. L’héroïne en devient encore plus horripilante. Je n’ai ainsi pas cru une seule seconde à ses ressentis ; c’était trop pré-fabriqué, sans aucun naturel, et elle m’a royalement agacée tout au long de ce livre.

Pourtant, j’ai persisté. De un, parce que j’espérais voir une évolution des personnages, de deux, parce que j’avais déjà pu voir, à travers la série D.I.M.I.L.Y, une évolution également au niveau de l’écriture. Sauf que cela ne s’est jamais produit. Alors, est-ce que c’était vraiment trop jeune pour moi ? Je ne sais pas, car je suis généralement peu exigeante sur les YA. Mais ce fut une torture de finir ce livre, à un tel point que je n’arrive même pas à trouver de points positifs pour contrebalancer cet avis. Dans tous les cas, une chose est sûre : je n’en lirai pas la suite.

par Kesciana
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4