Livres
432 586
Membres
354 610

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les univers multiples, Tome 2 : Espace



Description ajoutée par saltanis 2010-10-03T11:50:56+02:00

Résumé

Grâce aux recherches de l'ancien astronaute Reid Malenfant, certains pays ont poursuivi leur projet d'expansion dans la galaxie, à partir d'une base lunaire.

Nemoto, une scientifique japonaise, vient de découvrir une activité extraterrestre non loin de la Terre. Les " Gaijin ", comme elle les a baptisés, sont des machines auto-réplicantes. Grâce à ces créatures énigmatiques, un petit groupe d'humains va découvrir le voyage dans le temps et l'espace à l'aide de portails temporels disposés à travers le système solaire. Mais pourquoi ces extraterrestres sont-ils si soudainement apparus? Y aurait-il d'autres civilisations ? Ce premier contact est-il une menace? Ou une clé pour l'avenir de l'humanité ? Reid Malenfant reprend du scaphandre après ses aventures dans Temps, et remonte aux origines de notre univers.

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par feedesneige 2015-06-26T17:48:37+02:00

PROLOGUE

Je m’appelle Reid Malenfant.

Vous me connaissez. Et vous savez que je suis un incorrigible cadet de l’espace.

Vous savez que j’ai, entre autres, mené campagne en faveur d’expéditions privées destinées à l’exploitation minière des astéroïdes. En réalité, j’ai tenté par le passé de vous faire payer pour de telles choses. Mais je vous ai déjà barbé assez souvent avec ça, non ?

C’est pourquoi, ce soir, je désire être un peu plus personnel. Ce soir, je veux vous parler des raisons pour lesquelles j’ai consacré ma vie à un seul et unique projet.

Ça a commencé par une question toute simple :

Où sont-ils tous ?

Lorsque j’étais gamin, je m’allongeais sur la pelouse la nuit, et je me trempais de rosée en regardant les étoiles et en essayant de sentir la Terre tourner sous moi. C’était une sensation merveilleuse d’être vivant, ou en tout cas d’avoir dix ans.

Mais je savais que la Terre n’était qu’un caillou rond au bord d’une galaxie insignifiante.

Et, étendu là, tandis que je regardais inlassablement les étoiles – les milliers d’étoiles que je pouvais distinguer à l’œil nu, les milliards qui constituent le grand fleuve de notre Galaxie et les innombrables myriades qui se trouvent dans les galaxies lointaines –, je ne pouvais tout simplement pas croire, même à l’époque, que personne là-bas n’était en train de me regarder, moi, qui me trouvais ici. Était-il vraiment possible que cette planète soit le seul endroit où la vie s’était développée et qu’il n’y ait qu’ici des yeux et des esprits capables d’observer et de se poser des questions ?

Et, si ne n’est pas le cas, où sont-ils donc tous ? Pourquoi n’y a-t-il pas de preuve de l’existence de civilisations extraterrestres tout autour de nous ?

Réfléchissez. La vie sur Terre est apparue à peu de choses près dès qu’elle l’a pu – au moment du refroidissement des roches et de la formation des océans. Bien entendu, notre évolution a pris un sacré bout de temps. Toutefois, nous croyons que les lois qui s’appliquent à la Terre devraient s’appliquer à tous les autres mondes qui se trouvent là-bas, qu’ils soient ou non semblables à notre planète. La vie devrait surgir un peu partout. Et, comme il y a des centaines de milliards d’étoiles dans la Galaxie, on peut supposer que la vie a eu des centaines de milliards de possibilités de sortir des mares où elle grouillait. Et plus encore dans les autres galaxies dont notre Univers regorge.

De surcroît, sur la Terre, la vie s’est répandue aussi vite et aussi loin qu’elle en avait la possibilité. Et nous commençons déjà à atteindre d’autres mondes. Il est impossible, je le répète, que cette caractéristique n’appartienne qu’à la vie terrestre.

Donc, si la vie bourgeonne partout et se répand aussi loin et aussi vite qu’elle en a la capacité, comment se fait-il que nul ne soit venu à notre rencontre ?

L’Univers est vaste, bien entendu. Il y a énormément d’espace entre les étoiles. Mais il n’est pas si immense que ça. Même en nous traînant dans de petits vaisseaux n’atteignant qu’une fraction de la vitesse de la lumière – des vaisseaux qu’il nous serait très facile de commencer à construire maintenant – nous pourrions coloniser la Galaxie en quelques dizaines de millions d’années à peine. Mettons cent millions au maximum.

Cent millions d’années : voilà une durée qui semble énorme ; après tout, il y a cent millions d’années, les dinosaures régnaient sur la Terre. Mais la Galaxie est cent fois plus vieille encore. Assez pour qu’on l’ait colonisée quantité de fois depuis la naissance des étoiles.

Ne perdez pas de vue le fait qu’il suffit que, quelque part, une seule espèce développe la volonté et les moyens de coloniser. Une fois le processus entamé, il est difficile de voir ce qui peut l’arrêter.

Mais, quand j’étais ce gamin étendu sur la pelouse, je ne les voyais pas. J’avais l’impression d’être entouré de vide et de silence.

Nous-mêmes, nous faisons un bruit de tous les diables sur nos fréquences radio. Et, avec nos radiotélescopes géants, nous pourrions détecter une civilisation pas plus avancée que la nôtre n’importe où dans la Galaxie. Mais ce n’est pas le cas.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Manetheren 2015-10-29T01:55:37+01:00
Diamant

Cette fois-ci, Baxter décide d'explorer une deuxième dimension de son récit et c'est dans l'Univers étendu qu'il nous emmène. Malenfant saute de lieu en lieu, d'étoile en étoile, à la recherche des créateurs de ces robots auto-réplicants et ce mystère nous poursuit tout le temps de ce roman.

Le récit nous entraîne loin, seul, dans les confins de l'espace et réussit très bien à captiver notre imagination. Finalement, Espace développe notre capacité à nous projeter dans un univers bien plus profond, logiquement, que le premier tome.

Totalement recommandé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lumina33 2015-10-14T13:03:40+02:00
Pas apprécié

Reid Malenfant et les portes spatio-temporelles : seuls points communs avec le tome 1. Les tomes de cette série sont indépendants les uns des autres. Je trouve ce tome très poussif, alors que le tome 1 était plein de rebondissements, le tome 2 est ennuyeux. A la page 300 je me demandais toujours quelle était l’intrigue du livre. J’avais l’impression de lire des évènements décousus, sans lien véritable les uns avec les autres.

Retrouvez toutes mes critiques sur mon blog :

http://livres-et-lumiere.blogspot.fr

Afficher en entier

Date de sortie

Les univers multiples, Tome 2 : Espace

  • France : 2011-02-10 - Poche (Français)

Activité récente

arnaudk l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-13T16:03:37+02:00
gregoO le place en liste or
2017-07-01T11:53:54+02:00

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Manifold : Space - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode