Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mlgbook : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
L'île des absents L'île des absents
Caroline Eriksson   
Il est des livres où on ne peut quasiment rien dire sous peine de trop en révéler et c’est le cas pour le superbe thriller psychologique écrit par caroline Eriksson. J’ai apprécié le travail d’écriture et de mise en place de l’intrigue, couche après couche, un peu comme un mille feuilles, on découvre lentement les choses qui se mettent en place et petit à petit on entre dans le vif du sujet avec une profondeur insoupçonnée. Dans ce livre tout est mystérieux et j’ai eu l’impression de flotter dans une brume avant d’y voir un peu plus clair et déjà j’étais à fond dedans. Le personnage de Greta est d’une complexité incroyable, chaque fois qu’elle faisait quelque chose, je me sentais perdue parce que moi, je n’aurai jamais pris la même voie. Alors c’est comme fouiller dans l’esprit de quelqu’un de perturbé et il faut être capable de pousser un peu plus loin les pages à lire au début sans savoir où l’on va nous emmener, cela peut sembler déstabilisant mais au final c’est surtout passionnant. Et il faut bien le dire l’auteur sait parfaitement jouer de cette étrangeté. On comprend très tôt que la disparition de son père a été et est toujours un grand traumatisme dans sa vie. On a l’impression de la suivre sur un chemin dangereux et à la fois on ressent très rapidement que ce chemin sera rédempteur ou ne sera pas. La relation à la mère est aussi très instructive et nous renverra forcément à une réflexion qui nous est propre. En débutant ma lecture je m’attendais à ce que cette fameuse île dont on nous parle soit plus exploitée mais finalement l’auteur ne s’en sert uniquement que comme un décor angoissant mais qui n’est pas en relation avec le véritable thème abordé et cela m’a un peu déçue. Pendant une grande partie du livre on suit Greta sur cette île et j’attendais autre chose qui n’est pas venu. Alors certes « l’île aux absents » aborde des thèmes très sombres et glauques mais il reste pour moi une lecture très satisfaisante.
Trente secondes avant de mourir Trente secondes avant de mourir
Sébastien Theveny   
C'est un grand plaisir de retrouver la plume de Sébastien Théveny, j'ai lu tous ses écrits, et il arrive à chaque fois à me surprendre d'avantage.
Tout d'abord, le titre, rien que lui, il promet une histoire palpitante, trente secondes avant de mourir...que peut-il bien se passer derrière ? Eh bien autant vous le dire tout de suite, l'auteur ne ménage pas le lecteur, le stress va crescendo et on ressort du roman complètement perturbé.
Comme dans son thriller précédent, Un frère de trop, Sébastien Théveny sait faire monter le suspense. La seule différence avec cet autre roman, est qu'il n'y a pas de secret de famille ou d'histoires familiales. Tout se joue entre des personnes qui, pour certaines, ne se connaissent pas, mais vont, à un moment de leur vie, interagir entre elles et faire que leurs vies vont être liées sans le vouloir.
Donc on rentre dans l'intrigue direct dès le début en faisant la connaissance de Tom Brady. Il est assis dans la zone d'embarquement d'un aéroport, il regarde les différentes personnes se trouvant là, jusqu'à en voir une qui le fait retomber dans un souvenir cauchemardesque d'une journée qui a transformé sa vie trois ans plus tôt. Il ne sait pas à ce moment là qu'il vit ses derniers instants, il va replonger dans ses souvenirs et revivre cette terrible journée.
Le suspense a déjà monté d'un cran. Ceci est seulement le prologue, on plonge juste après en arrière, en 1988, où certains protagonistes du roman se rencontrent à ce moment là. Ils ne savent pas non plus que leurs actes vont avoir des répercussions beaucoup plus tard. Vous savez c'est pareil que lorsque l'on se dit « et si » j'avais pris telle décision, où j'en serai maintenant, ou si, ou si...comme le battement d'ailes d'un papillon qui provoque une tornade de l'autre côté de la planète. Nos actes n'ont pas seulement des conséquences sur nos vies, ils peuvent l'avoir sur d'autres aussi, et parfois des graves.
Je ne veux pas trop parler de l'histoire, pas trop en dévoiler, la construction du roman en lui-même, en plus de l'histoire, rend la lecture complètement addictive. On alterne entre 1988, 2015 et le présent. Plus je lisais et plus je me posais de questions. Au début, je me demandais quel rapport il pouvait y avoir entre les personnages que l'auteur nous présente et l'événement de 2015, et petit à petit, les révélations se font, les secrets sont dévoilés, les pièces du puzzle se mettent en place.
Je suis allée de surprises en surprises, avec des retournements de situation que je n'ai pas vus venir, je me suis focalisée sur une personne et il s'est avéré que je me trompais totalement, bref, l'auteur m'a bien eue.
Et c'est avec le final inattendu que j'ai compris le choix de la couverture, chacun de ses détails a son importance et on les retrouve à la fin lorsque toute l'intrigue nous est révélée.
Je me suis régalée avec cette lecture, une nouvelle fois, Sébastien Théveny m'a épatée, subjuguée par sa façon de me manipuler, me mener en bateau. C'est une lecture à laquelle on a du mal à décrocher une fois celle-ci commencée, je me posais des questions même quand je ne lisais pas. On a donc hâte d'arriver à la fin pour connaître le fin mot de l'histoire et en même temps envie de faire durer la lecture pour encore en profiter. D'ailleurs, je le relirai surement, le fait de connaître la vérité donne un autre regard sur le déroulement des faits et sur les indices qu'a laissé l'auteur au fil des pages.
Je ne peux que vous recommander vivement ce roman, vous allez passer par beaucoup d'émotions, et vous vous poserez plein de questions, moi j'aime beaucoup ce genre et j'ai été plus que gâtée ici !
Un énorme merci à Sébastien Théveny qui a su une fois de plus m'emporter dans une histoire qui paraît si réelle, à quand d'ailleurs une adaptation visuelle, l'histoire a toutes les qualités requises pour. Je lui souhaite le succès qu'il mérite et j'ai maintenant hâte de le lire à nouveau, car une chose est sûre, je continue de suivre l'auteur de très près !

par marie-nel
Meurtres sur la Madison Meurtres sur la Madison
Keith McCafferty   
Nul de chez nul, il ne s'agit pas d'un thriller mais d'une vraie documentation sur la pêche de la truite à la mouche, c'est la première fois que j'abandonne un livre en cours de lecture

par Dan-1
J'ai faim de toi J'ai faim de toi
Margaret Atwood   
Hors des murs de Consilience, quarante pour cent de la population est au chômage : c’est l’anarchie et le chaos. Consilience a restauré un nouvel ordre social et Stan et Charmaine font partie de ceux qui ont choisi de s’engager dans cette expérience audacieuse. En échange d’un toit, d’un travail et de ce que la brochure appelle « une vie chargée de sens », ils ont accepté l’incarcération volontaire un mois sur deux. Le mois où ils sont en prison, leur maison est habitée par un autre couple qu’ils ne connaissent pas. Tout fonctionne à merveille jusqu’au jour où Stan trouve un message érotique tamponné du rouge à lèvres de l’autre locataire…
Dans ce monde sous haute surveillance, les pensées désordonnées sont un risque et enfreindre les règles peut avoir de graves conséquences. La visionnaire Margaret Atwood, avec son mordant habituel, nous fait voyager dans ce monde dystopique où prédomine la paranoïa mais où le sexe est toujours roi.
L'île des disparus : la fille de l'eau, Tome 1 L'île des disparus : la fille de l'eau, Tome 1
Camilla Sten    Viveca Sten   
J'ai beaucoup aimé l'ambiance sombre du roman, ainsi que les personnages. L'intrigue et le suspens sont au rendez-vous pendant la majeure partie du livre. J'ai toutefois été déçue par la fin, un peu trop simpliste à mon avis. Il semblerait qu'une suite soit prévue, alors que peut-être des questions seront apportées à ce moment-là !
Fragments d'âmes Fragments d'âmes
Alexia Ferlay   
En rentrant chez elle, après la rencontre fortuite avec Angel Harper, son beau-frère, Cally est sauvagement agressée par deux hommes. Grâce à l’intervention d’Angel, la jeune femme sera épargnée de justesse. Mais Angel n’en restera pas là, et cherchera à comprendre les raisons de cette agression sans se douter qu’il met les doigts dans un engrenage redoutable. Un enfer ! En fouinant dans le passé de son frère, mort depuis un an, Angel découvrira l’existence d’une société secrète du nom de Prémices. En creusant un peu plus, il apprendra que Prémices effectue des expériences illégales sur le cerveau humain. Dans quel but ? À la suite de cette découverte, Cally et Angel échapperont à plusieurs tentatives de meurtre et seront contraints de quitter précipitamment Seattle, en pleine nuit. Impliqués, malgré eux, dans une enquête qui les dépasse. Et qui les conduira sur les traces d’un groupe de scientifiques complètement cinglés. Pour sauver leur vie, Cally et Angel devront répondre à plusieurs questions. Que leur veulent ces savants fous qui les pourchassent ? Qui est Angel, cet homme cabossé, torturé par les démons de son enfance ? Quel est le terrible secret que dissimule Cally ? Qui sont les tueurs très organisés qui en ont après eux ? Et pourquoi ? Ensemble, Cally et Angel devront résoudre cette enquête, gérer leur histoire d’amour naissante, sauver leur peau… Tout cela en défiant la mort. Sachant que la mort déteste être défiée… qui aura le dernier mot ?




par Romanemlk
Si tu t'en vas Si tu t'en vas
Carolyn Jess-Cooke   
http://followthereader2016.wordpress.com/2018/07/20/si-tu-ten-vas-c-j-cooke/

Le 17 mars 2015, un groupe d’auteurs trouve une femme sur la plage de l’île de Komméno à moins de 15km de la Crète. Elle ne se souvient de rien : ni son nom, ni d’où elle vient, ni comment elle est arrivée ici et ce qui lui est arrivé … Les personnages sont venus sur cette île déserte, contenant les vestiges d’un ancien tourisme, afin de trouver l’inspiration pour écrire. Chacun a un rôle précis dans le groupe et l’apparition d’Eloïse a l’air d’en perturber certains. De plus, à chaque fois qu’elle essaie de regagner la Crète afin de prévenir la police, des ennuis (volontaires ?) l’en empêchent.

En parallèle, à Edimbourg, Lochlan fait face à la disparition de sa femme Eloïse, évaporée en laissant seul leurs deux jeunes enfants et sans aucun papiers, argent ni même affaire. Il avait un travail très prenant, étant souvent en déplacement, mais il va être obligé de chambouler tout son quotidien et ses habitudes pour s’occuper de ses enfants et surtout trouver ce qui est arrivé à sa femme – avec l’aide des grands-parents d’Eloïse.

Sur Komméno, nous en apprenons de plus en plus sur chaque auteur. Certains sont spéciaux – voire carrément bizarres – d’autres plus gentils avec Eloïse, ou encore hostiles … Une chose est sure, ils savent très bien cacher leur jeu. Ils lui cachent quelque chose ! D’ailleurs, elle a l’impression d’en connaitre un. Elle ne sait pas d’où mais quoi qu’il en dise elle en est sure : elle l’a déjà vu … Apparemment, elle n’est pas arrivée sur cette île par hasard. Mais vont-ils la laisser repartir ?

Un roman rédigé de multiples points de vue : Eloïse, Lochlan, Gerda la grand-mère… Nous connaissons leurs pensées et leurs réactions face au drame de la disparition de la jeune femme. Nous avons aussi des flash-back sur son passé, un passé très difficile qui laisse présager des traumatismes. Sa disparition est-elle liée à un évènement de son passé ?

Un thriller psychologique dans toute sa splendeur. Nous sentons que l’auteure maitrise son sujet, elle nous entraine avec brio dans son monde et sans aucun faux pas. Elle nous permet de nous questionner sur la difficulté de se construire suite à un traumatisme tout en l’abordant de façon romancée. J’ai vraiment été happée par l’histoire : est-ce qu’Eloïse va réussir à retourner en Crète pour prévenir la police ? Est-ce qu’elle va retrouver la mémoire et comprendre pourquoi ces gens lui paraissent familiers ? Des secrets vont-ils surgir du placard ? Un roman intense et addictif qui ne vous lâchera pas !
La Veuve, tome 1 La Veuve, tome 1
Fiona Barton   
Le coupable est-il toujours celui que l'on croit? L'autre est-il vraiment innocent? Devait-il dénoncer ou continuer à faire semblant de ne pas être au courant? Voilà toute la question concernant Jane Taylor. Est-elle réellement aussi innocente qu'on pourrait le croire? Comment a-t-elle pu vivre sans ne rien voir? Sans ne rien dire? Cela interpelle, on s'interroge. Elle, la femme d'un monstre sans coeur, comment est-il possible qu'elle ne sache rien?

Au fil du temps, on va se rendre compte que Jane est, elle aussi une victime, celle de son mari. Du jour de sa rencontre avec Glen, Jane n'a plus été elle-même, elle a été façonnée par lui, à l'image qu'il voulait d'elle. Et peu à peu, elle sombre dans l'engrenage. Et lorsque Glen passe sous le bus, elle va pousser un soupir de soulagement. Mais, sa vie ne sera néanmoins pas plus paisible pour autant car elle sera pour toujours et pour tous, la FEMME du monstre. Elle va être abandonnée par ses amis, fera les choux gras de la presse qui va la manipuler au plus haut point. Sa vie va être un calvaire.

Et pourtant, je n'ai pas perçu Jane comme une victime, tout au long de ma lecture, j'ai eu cette sensation étrange que Jane cachait bien son jeu. A quoi pense-t-elle? Est-elle aussi fragile qu'elle veut le laisser croire? On oublie néanmoins que c'est la petite Bella la véritable victime, mais que sait Jane à son sujet? Voilà ce qui trotte dans la tête du lecteur! Que sait Jane?

Pour ma part, je n'ai plus à un moment donné perçu Jane comme LA victime. Sans en dire trop, elle me semble se complaire dans ce rôle alors que la manipulation de son mari est évident. Une bonne lecture, assez dérangeante toutefois et qui laisse un sentiment amer.

http://chezcookies.blogspot.be/2017/01/la-veuve.html

par cookies72
Les Autres Les Autres
James Herbert   
Début de l'histoire en bref: Nicolas Dismas dirige l'agence d'enquêtes Dismas.
Le local est constitué de deux bureaux.
Dismas surnommé Diss, emploi trois personnes: Henry Solomon, le comptable de l'agence, fan de ciné et raciste - Ida Lampton, une forte femme qu'il a rencontré dans une boite Gay et le jeune Philo Churchill.
La petite agence marche assez bien et tout le monde s'en sort.
La seule bizzarerie est Dismas lui-même.
Trouvé au millieu des ordures à l'arrière d'un couvent, le petit Diss est complètement difforme.
Sa ou plutôt ses difformités, le pousse à l'alcool et à la drogue mais il n'en demeure pas moins très pro.
D'après la description d'Herbert, c'est une sorte de Quasimodo.
Une certaine madame Ripstone viens le trouver pour retrouver son bébé disparu il y a 18ans.
Le roman commence vraiment et la terreur va crescendo. On ne peut plus lâcher le livre.
Ce roman sombre et d'horreur est également d'une grande humanité.
Lorsque l'on compare James Herbert à Stephen King, pour une fois ça ne me parait pas usurpé.
Encore inconnu en France il y a peu, je pense que son avenir littéraire dans notre pays soit tout tracé.
Lisez-le, c'est absolument palpitant, original, bien écrit mais aussi assez terrifiant.
Je vous le conseille très vivement.
Adanson Marco.

par Adanson
Les secrets de Cold Creek, tome 3 : Au nom du silence Les secrets de Cold Creek, tome 3 : Au nom du silence
Karen Harper   
1
De l’extérieur, la maison faisait peur, mais Charlene
Lockwood était bien résolue à entrer. Sur la galerie en bois
branlant, trois chiens de chasse levèrent la tête et se mirent
à grogner. Elle décida d’attendre dans son pick-up que
quelqu’un vienne ouvrir. Quand une femme maigrichonne
entrebâilla la porte, elle baissa la vitre de sa portière et
agita la main comme si elles étaient les meilleures amies
du monde. Cette maison déglinguée n’avait rien à voir avec
les hogans navajos qu’elle avait l’habitude de fréquenter,
mais elle lui rappelait des situations qu’elle connaissait
trop bien : finances précaires, familles instables, enfants
mal nourris, parfois maltraités.
D’un mot bourru, la femme qui devait être Elinor Hanson
calma les beagles. Les chiens s’assirent en agitant la queue.
Leur présence signifiait-elle que M. Hanson était aussi à
la maison ? La chasse à l’écureuil et au dindon sauvage
était ouverte, et Charlene avait entendu des coups de fusil
retentir au loin, quelques instants plus tôt, en quittant la
précédente famille à laquelle elle avait rendu visite.
Espérant que les chiens resteraient tranquilles, elle
descendit de voiture, hissa son grand sac à main sur son
épaule et s’avança sur le chemin de terre.

par Csirene
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4