Livres
432 658
Membres
354 664

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers de l'horreur



Le livre du moment

Everville

  • 11 Mars 1999
  • Clive Barker
  • Terreur

Extraits du moment

  • Tout cela paraissait si réel que j'avais peine à imaginer que cela se soit produit antérieurement ; et cependant, chaque épisode survenait, non pas comme une étape nouvelle dans l'enchaînement logique des faits, mais comme une chose à laquelle on s'attend. C'est de cette façon que la mémoire joue ses tours pour le bien ou pour le mal ; pour le plaisir ou pour la douleur ; pour le bonheur ou pour le malheur. C'est ainsi que la vie est un mélange de douceur et d'amertume et que ce qui a été devient éternel.

    Extrait de Le Joyau des sept étoiles
  • – J’n’ai pas entendu le bruit du verrou… Je crois qu’il a oublié de fermer à clé, murmura Martha en montant silencieusement les premières marches.

    – Arrête, qu’est-ce que tu fais ? N’y va pas, c’est sûrement un piège.

    Elle se retourna vers sa codétenue.

    – Je dois en être sûre.

    Paulette se redressa d’un bond et observa la jeune fille monter lentement l’escalier menant à la grande porte. Angoissée et le cœur battant à tout rompre. Dans un silence lourd.

    Elle cessa un instant de respirer. Le temps que la jeune femme, après avoir posé ses maigres doigts sur la poignée, ne se décide à la tourner. Un instant interminable et pesant. Un instant en suspens.

    Mais à peine l’eut-elle ouverte pour jeter un œil anxieux au monde du « derrière la porte », qu’elle fut instantanément projetée en arrière, et qu’elle dévala les marches sur le dos, pour finir sa chute, fracassée, au bas de l’escalier.

    Extrait de Paranoïa Blog
  • La pièce lui semble soudain étouffante. Juliette va à la fenêtre et soulève l'épais rideau de velours. Elle regarde dehors à travers la vitre sale.

    Il fait plus frais car l'air s'infiltre par les fentes du verre brisé.

    Dehors, le vent hurle et agite les branches des arbres qui ressemblent à de fragiles squelettes.

    C'est une nuit de pleine lune. Celle-ci luit comme une pièce d'argent dans le ciel violacé. On a annoncé de la neige la radio. La lumière de la lune donne au jardin un air irréel, surnaturel.

    Qu'y a-t-il derrière ce buisson? Juliette plisse les yeux. Des écureuils? On dirait qu'ils se tiennent par la patte et qu'ils dansent en rond, d'abord d'un côté, puis de l'autre.

    Non.

    Ce ne sont pas des écureuils, bien sûr, mais des feuilles mortes qui tournent dans le vent.

    «Arrête ça, ma fille, se sermonne-t-elle. On a déjà enfermé des gens pour moins que ça.»

    Juliette s'efforce de reprendre son rêve, de transformer les feuilles mortes en écureuils qui sautillent. C'est plutôt drôle, mais le vent a changé de direction, emportant les feuilles avec lui. Le rêve est brisé.

    Soudain, Juliette est parcourue d'un frisson. Le visage de la petite fille flotte dans son esprit... elle tente de chasser cette image. Reculant, elle commence à refermer le rideau lorsque quelque chose attire son regard.

    Une vieille auto semble stationnée devant la maison.

    Extrait de La Gardienne, tome 1
  • _Je ne peux m'adresser qu'à toi... Ma vie est une horreur depuis que j'ai ce corps... Je t'en prie... Aide-moi...

    [...]

    _Ta vie est une horreur ?! Alors... Ça veut dire que pour toi... Ma vie est une horreur depuis ma naissance ?! Et tu me demandes de l'aide ?? Crétin !!

    [...] [...] [...]

    _Man... Manger de l'humain... C'est de la folie... Je n'y arriverai jamais... Moi je... Je suis un être humain !! Je ne rien en commun avec les montres de ton espèce !! Je ne suis pas un cannibale !! Je ne suis pas... Un monstre comme toi !!

    Extrait de Tokyo Ghoul, Tome 1
  • " Les enfants cassent tout ", dit la tante, et elle lui confisqua les poupées que son père lui avait fabriquées avec des restes de porcelaine, décrétant qu'elles étaient trop précieuses pour elle.

    Zach regarda Eleanor balayer le plancher, frotter l'argenterie et cacher des choses sous son lit. Des pinces à linge sur lesquelles elle dessinait des yeux. Une taie d'oreiller nouée avec une ficelle pour lui donner l'apparence d'une tête et d'un cou. Et le soir, dans l'obscurité de sa chambre, une fois son père et sa tante couchés, elle les sortait de leur cachette et jouait avec, leur donnant à voix basse le même nom qu'à ses anciennes poupées.

    P. 128/129

    Extrait de Eleanor

Membres de l'Univers Horreur

Horreur

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 113


Membres récents

2018-10-14T11:37:36+02:00
2018-10-12T15:37:37+02:00
2018-10-03T20:42:08+02:00
2018-09-26T12:53:43+02:00
2018-09-25T16:47:53+02:00
2018-09-15T14:45:15+02:00
2018-09-06T11:35:55+02:00
2018-08-28T14:17:51+02:00
2018-08-21T03:45:05+02:00
2018-08-19T17:45:55+02:00
2018-08-18T11:50:29+02:00
2018-08-16T11:49:48+02:00
2018-08-08T08:59:10+02:00
2018-08-03T11:37:37+02:00
2018-08-01T14:05:07+02:00
2018-07-26T21:03:37+02:00
2018-07-25T01:11:51+02:00
2018-06-29T13:17:39+02:00
2018-06-28T19:47:54+02:00
2018-06-26T09:36:51+02:00
2018-06-24T11:56:35+02:00
2018-06-02T22:06:14+02:00
2018-05-17T19:22:00+02:00
2018-05-05T14:49:57+02:00
2018-05-03T16:21:41+02:00
2018-04-19T08:44:27+02:00
2018-04-17T16:56:53+02:00
2018-04-15T15:34:09+02:00
2018-04-13T17:06:11+02:00
2018-03-30T02:24:33+02:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Votes récents

lana6 à voté pour un commentaire
2018-10-11T02:06:20+02:00
Miney à voté pour un commentaire
2018-09-30T14:40:37+02:00
Pegh à voté pour un commentaire
2018-09-14T11:42:23+02:00
Ambere à voté pour un extrait
2018-09-07T15:38:05+02:00

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode